«Mon père (encore vivant!) est né de 5 octobre 1910 et a travaillé à Air France dans les années 1950/60. Nous vivons actuellement au Maroc. Pourriez-vous me raconter quelques évènements de l’année de sa naissance ?

J’apprécie beaucoup votre site.

Amitiés et remerciements.

R. Benita»

Cher ami : par curiosité, je vous dis que la date de naissance de votre père correspond exactement à la date de l’implantation de la République portugaise. Jusque là, le Portugal était une monarchie. Pour cette raison le 5 octobre est férié au Portugal. Mais parlons d’aviation…

En France :

en_france_med

- Le second monoplan construit par les frères Nieuport, le Nie-2 N, commence ses essais en vol.

- Latham atteint 1000 m d’altitude sur son Antoinette nº7.

- Un projet d’aérodrome aux portes de Paris, l’Aéropolis, est annoncé.

- Au meeting de Miramas, des pilotes refusent de prendre l’air à cause du mistral. La foule gronde, mais Maurice Noguès, pas encore breveté, décolle dans son Voisin.

- Santos-Dumont décide d’arrêter de voler. Il ressent déjà les premiers symptômes de la sclérose en plaques.

- La société Antoinette fait construire un appareil d’entraînement pour l’instruction au sol.

- Conférence internationale pour établir un règlement de la circulation aérienne.

- Parti de Calais, Jacques de Lesseps réalise la seconde traversée de la Manche sur un monoplan Blériot et gagne un prix de 12 500 francs.

- Justement de 5 octobre 1910, Léon et Rober Morane s’écrasent avec leur monoplan Blériot, alors qu’ils concouraient pour le prix Michelin de Paris au puy de Dôme. Gravement blessés.


Dans le monde :

dans_le_monde_med

- L’illusionniste Houdini, qui volait à Melbourne depuis 6 jours, réalise un vol de 10 km sur son Voisin.

- Le pilote suisse Armand Dufaux survole le lac Léman sur sa plus grande longueur, 66 km, avec le biplan qu’il a construit.

- John Moisant gagne le prix de 50 livres du Daily Mail pour avoir relié Paris à Londres. Il transportait son mécanicien et son chat...


_lise_deroche_min1

Pour la première fois dans l’histoire de l’aviation, une femme obtient le brevet de pilote. À l’âge de 24 ans, Élise Deroche, alias la Baronne Raymonde de Laroche, était déjà bien connue par ses talents de portraitiste, sculptrice, actrice et pilote d’automobiles. Depuis cet exploit qui empêcherait les femmes de voler ?


charles_stewart_rolls_ttl1Drame lors de la grandiose semaine de l’aviation de Bournemouth. Charles Stewart Rolls, l’un des aviateurs les plus connus et les plus aimés de l’Angleterre, a été tué sur le coup dans l’accident de son biplan Wright survenu devant la tribune. Il avait 33 ans. Selon certains, il aurait fait un virage trop serré pour ne pas prendre le risque de toucher les spectateurs lors de l’atterrissage. Il était un des deux associés de la firme automobile Rolls-Royce.


john_moisant_ttl1

On ne saura sans doute jamais ce qui a fait soudainement piquer le Blériot de John Moisant vers le sol. Certains avancent que son lourd chargement de carburant a basculé vers l’avant, d’autres invoquent simplement le destin. John Moisant est mort en essayant de remporter la coupe Michelin. Le prix annuel récompensait le vol le plus long réalisé au cours de l’année. Acrobate du ciel, John Moisant avait crée, avec son frère Alfred, un cirque aérien. Roland Garros avait même signé un contrat avec eux pour quarante semaines de spectacles pour 16 000 dollars. Alfred a poursuivi l’activité.


g_o_chavez_ttl

«Plus haut, toujours plus haut», telle était la devise de Géo Chavez qui venait de traverser les Alpes, à bord de son monoplan Blériot.

Breveté depuis sept mois, ce jeune prodige s’était vite affirmé comme un spécialiste des records de hauteur. Il avait décollé de Brique, en Suisse. Il passe au-dessus du Simplon (2009 m) et commence sa descente. 40 minutes plus tard il est au dessus de Domodossola, en Italie. Les Alpes sont vaincus, mais à quel prix ! – Au moment de l’atterrissage, une des ailes se replie et l’avion s’écrase au sol. Chavez, mortellement blessé, n’a pas pu voir sa victoire.


eugene_ely_ttl1

Eugène Ely, pilote d’acrobatie, est persuadé que les bateaux peuvent servir d’aérodromes flottants. Il s’est envolé du pont d’un croiseur de l’US Navy où une rampe inclinée de 25 m de long avait été installée. Le biplan Curtiss d’Ely, après avoir pris de l’altitude, s’est dirigé vers la côte où il s’est posé sur la plage.