- Le 9 Octobre 1890, Clément Ader a fait, aux commandes d’une machine volante de sa conception - l’Éole, un vol de cinquante mètres à 20 cm du sol.

cl_ment_adler_mC’est dans le plus grand secret que Ader et ses assistants étaient venus s’installer dans la propriété de Mme Isaac Pereire, la veuve du célèbre banquier. Les essais se déroulaient depuis le mois d’août. Une petite piste de 200 x 25 m, battue au rouleau et dégagée de tout obstacle, avait été mise à leur disposition.

L’avion (ce mot a été employé pour que l’on distingue des aéroplanes) était à vapeur, à deux cylindres et avec une puissance de 20 ch. Les ailes étaient articulées et repliables.

L’année après, Ader a obtenu autorisation de l’armée pour utiliser le terrain de Satory pour ses essais. Il a signé avec le ministre de la Guerre une convention, selon laquelle il s’engageait à construire un engin capable de voler à plusieurs centaines de mètres de hauteur. On lui a accordé une subvention de 200 000 francs. Ce contrat serait  dénoncé en 1898 à cause «d’exigences irréalisables dans l’état actuel des connaissances aéronautiques».

- Otto Lilienthal et son frère Gustave ont construit un planeur qu’ils ont otto_lilienthal_mexpérimenté près de Berlin en 1891. Otto était persuadé que l’imitation du vol des oiseaux conduirait un jour au vol soutenu ou stabilisé des êtres humains. Il avait étudié les vents et la résistance de l’air, avant de travailler sur la forme idéale à donner aux voilures des planeurs.

Les deux frères s’élançaient, à tour de rôle, d’une colline et arrivaient à planer sur plus de 50 mètres.

Otto Lilienthal a été le premier homme à avoir été photographié en plein vol. Il est mort en 1896, à la suite d’une chute, lors de sa 2000e «glissade».


- Les frères Wright ont ouvert à Dayton, Ohio, unwright_s_t2 magasin de bicyclettes (1893).

Ils réparaient, fabriquaient et vendaient des vélos sans pour autant  perdre de vue le rêve qui les agitait depuis l’enfance : construire un aéroplane et voler.


- Octave Chanute, savant américain d’origine française, s’est fait historien et chanute_mthéoricien de l’aviation. Dans son livre «Le progrès des machines volantes», paru à Chicago en 1894, Chanute a dressé un état des lieux de l’aviation, mettant les travaux de chacun à la portée de tous. Il publiait aussi, régulièrement, des articles dans un journal de Chicago.

Chanute a présidé, à l’occasion de l’Exposition Universelle de Chicago, la Conférence Internationale de Locomotion Aérienne (1893).


- L’Aéro-club de France a été créé en 1898. Le but de l’association était de réunir tous ceux qui s’intéressaient à l’aviation et de promouvoir le développement de l’aéronautique. La publication d’une revue était prévue : l’Aérophile.


dumont_t- En 1899, l’Aéro-club de France a organisé une course de distance en ballon. Ainsi, le 13 Juin, trois ballons ont pris l’air au Jardin des Tuileries. Parmi eux, le Brazil, un ballon de 1700 mètres cubes piloté par un jeune brésilien d’ascendance française – Alberto Santos-Dumont. Montant à une grande altitude il s’est posé à Felletin, près de Aubusson, dans la Creuse, après avoir tenu l’air pendant 21 h 50 min.