- Ancien Chef d’Escale à Lisbonne (1977/1979), Marcel Ferrer a laissé des amis ferrer_2003partout où il est passé : Algérie, France, Afrique francophone, Brésil, États-Unis, Portugal, etc. La preuve, les innombrables messages et e-mails que j’ai reçus demandant de ses nouvelles, surtout de la part des anciens d’Algérie qu’il retrouvait tous les ans.

- En mai dernier, comme j’ai raconté à l’occasion, il a effectué un de ses deux voyages annuels entre le Brésil et l’Europe. Je l’ai vu à Lisbonne et son état de santé était préoccupant à la première vue. Il comptait profiter de son séjour en France pour se faire soigner.

- Le 13 Mai, il y a donc exactement huit mois, il a eu un double accident vasculaire cérébral et a été dans le coma pendant plusieurs semaines. Petit à petit il est sorti de son état critique et sa récupération est commencée.

- Marcel Ferrer est actuellement en maison de retraite médicalisée tout près de son fils qui le voit plusieurs fois par semaine. Bien que lentement, Marcel lute comme un brave.

- Avec déjà 80 ans, il ne reviendra sûrement pas dans le Nordeste brésilien où il vivait la plupart de l’année, mais la vie continue.

- Je relis ce qu’il a écrit dans le livre (L’Étranger d’Albert Camus) qu’il m’a offert en 1979 quand il a quitté Lisbonne : «Vous ne m’avez jamais considéré comme le titre de cet ouvrage. C’est, pour moi, le meilleur gage de notre amitié toujours loyale et toujours honnête».

Amitié dont je suis fier et qui dure depuis presque trente ans. À bientôt Marcel Ferrer !

NB - Pour connaître l'adresse de Marcel Ferrer vous n'avez qu'à m'envoyer un e-mail.

Il sera râvi de recevoir des nouvelles de ses amis, si possible avec photo.