Antoine de Saint-Exupéry est né le 29 juin 1900 à Lyon. Très jeune, il passait ses vacances à Ambérieu. À quelques kilomètres, on avait aménagé un terrain d'aviation.exupery Il s'y rendait à vélo, restant des heures à interroger les mécaniciens sur le fonctionnement des avions.

En juillet 1912, il a eu son baptême de l'air sur un Berthaud-Wroblewski. Ce fut son premier contact direct avec l'aviation.

Il a passé son bac à l’âge de 17 ans. Dès 1920, il accepte plusieurs petits boulots pour gagner de l’argent. Ainsi, par exemple, il a été figurant durant plusieurs semaines dans Quo Vadis, un opéra de Jean Noguès.

En 1921, Antoine est appelé sous les drapeaux. Simultanément, il prend des leçons sopwithde pilotage avec le moniteur Robert Aeby, pilote de la Compagnie Transaérienne de l'Est. Il réalise ses premiers vols en double commande sur Farman F-40, plus tard il effectue son premier vol "lâché" sur un biplan Sopwith.

Début juillet, il embarque à destination de Casablanca où il va rejoindre le 37e Régiment d'Aviation de Chasse.

En 1922, de retour en France, on le retrouve à Istres, comme élève officier de réserve; il s'entraîne sur un Caudron G-3. Il est promu caporal e ensuite obtient son brevet de pilote militaire.

En avril de cette même année, il est envoyé à la base d'aviation d'Avord, pour suivre un entraînement d'observateur. Le 10 octobre, il est promu sous-lieutenant de réserve et choisit son affectation au 34e Régiment d'Aviation, au Bourget.

Au printemps 1923, il a eu son premier accident d'avion au Bourget: il s'est tiré avec une fracture du crâne. Il est démobilisé.

Le 1er avril 1926, il publie L'Aviateur, sa première oeuvre imprimée, dans le Navire d'Argent, d'Adrienne Monnier. Puis il obtient son brevet de pilote de transport. Il sera moniteur à la Compagnie Aérienne Française et ensuite engagé comme pilote de la Compagnie d'Aviation Latécoère qui assurait le transport du courrier entre Toulouse et Dakar. A Toulouse, Didier Daurat, Directeur d'Exploitation de la société, faisait d'abord passer ses pilotes par les ateliers avant de leur confier un courrier. Saint-Exupéry y passera donc quelques mois avant d'assurer la ligne Toulouse Casablanca, puis la ligne Casablanca Dakar.

En 1927, il est nommé Chef d'escale à Cap Juby, dans le Rio de Oro.

La Société Les Lignes Aériennes Latécoère devient entre-temps la Compagnie Générale Aéropostale.

En 1928, en compagnie de Mermoz et Guillaumet, il part pour l'Amérique du Sud courrier_sudafin d'y étudier la possibilité de créer de nouvelles lignes aériennes. Le 12 octobre, Saint-Exupéry arrive à Buenos-Aires. Il y prend possession de son poste de Directeur de l’Aéropostale Argentina. Il crée la ligne de Patagonie, qui rejoint Buenos-Aires à Punta Arenas et publie  Courrier Sud.

En 1930, il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur à titre de l'aéronautique civile. L’année suivante il rentre à Paris et épouse Consuelo Suncin. De mai à décembre, il pilote en vols de nuit le courrier Casablanca - Port Etienne. Justement en décembre il reçoit le Prix Fémina -avec_consuelo_suncin Vie Heureuse pour Vol de Nuit, qui obtient un vol_de_nuit10succès considérable.

En 1932, Saint-Exupéry pilote des hydravions sur la ligne Marseille - Alger. En 1933, année de la constitution d’Air France, il devient pilote d'essais à la Société de Constructions Latécoère, puis pilote chargé de la réception des appareils. Il souffre un nouvel accident à Saint-Raphaël sur un hydravion Latécoère à flotteurs.

- En avril 1934, il est attaché à Air France pour missions en France et à l'étranger. Le 12 juillet, départ de Marseille pour Saigon. Amerrissage forcé en hydravion, à l'embouchure du Mékong lors d'une excursion projetée à Angkor. Le 22 juillet, retour à Marseille.

- En 1935, il fait un tour pour conférences passant par Casablanca, Alger, Tunis, Tripoli, Benghazi, Le Caire, Alexandrie, Damas, Beyrouth, Istanbul et Athènes. Le 29 avril, il arrive à Moscou, pour faire un reportage pour Paris Soir.

En décembre, il fait un raid Paris - Saigon, sur un Simoun. Il part de Benghazi le dimanche 29 à 23 heures. Quatre heures plus tard, il percute, à 260 km/h, le haut d'un plateau, dans le désert de Libye. Équipage perdu dans le désert... Ils ne seront retrouvés que le premier janvier 1936, à 18 heures.

De retour à Paris, il publie le récit de son aventure dans L'intransigeant, puis il enregistre, pour la radio, Atterrissage forcé dans le désert.

Le 8 décembre, Mermoz est perdu dans l'Atlantique Sud. Saint-Exupéry va lui consacrer une série d'articles, dans la presse, et de reportages, à la radio.

En 1937, il achète un 2e Simoun et, en mars, commence un nouveau périple. Il s'agissait d'étudier la possibilité, pour Air France, d'établir la ligne: Casablanca – Tombouctou – Bamako – Dakar - Casablanca.

- En 1938, il essaie de relier New York à la Terre de Feu; il souffre un nouvel accident au Guatemala. À cause d'une surcharge de réserve de carburant, son avion s'écrase en bout de piste. Grièvement blessé, Saint-Exupéry restera 5 jours dans le coma.

Un mois plus tard il rentre à New York où il passe de longs mois de convalescence. Revenu en France, il séjourne à Agay, puis en Suisse.

En 1939, il est promu Officier de la Légion d'Honneur. En février il publie Terre des Hommes, qui lui vaudra le Grand Prix de l'Académie Française. Entre le 7 et le 14lieutenant_vaisseau_de_parisJuillet, aux commandes du Lieutenant de Vaisseau Paris, il fait la traversée, aller et retour, de l'Atlantique Nord.

Le 2 septembre c'est la Déclaration de Guerre. Il est convoqué à Toulouse et devient moniteur de pilotes à l'aérodrome de Montaudran. Le 3 novembre, il est affecté au groupe de grande reconnaissance 2/33. Il vole sur des Potez.

En 1940 première mission de guerre sur Bloch 174. Il réalise plusieurs vols de reconnaissance bloch174au-dessus de l'Allemagne et sur Arras qui lui vaudront une citation et la Croix de Guerre. Le 9 mai, il part en permission de 24 heures à Paris pour consulter un médecin. Le 9 juin, dernière mission de guerre.

Le 20 juin, avec un Farman quadrimoteur de guerre inachevé, il emmène des pilotes,croix_de_guerre_france des mécaniciens et du matériel d'aviation de Bordeaux jusqu'en Afrique du Nord.

Le 16 novembre, il est à Lisbonne où il embarque pour New York sur le Siboney; il fait la traversée en compagnie du cinéaste Jean Renoir.

En 1942 parait Pilote de Guerre. En 1943, Antoine de Saint-Exupéry pilote_de_guerrepublie Le Petit Prince. Le 15 mars, il reçoit sa feuille d'embarquement pour l'Afrique du Nord.

Le 4 juin, il rejoint, comme Capitaine, la 7e Armée Américaine. Il fait partie du Photogroup basé à La Marsa, près de Tunis. Le 21 juin, première mission sur la France à bord d'un Lightning P-38. Il est promu Commandant le 25 juin. Le 12 août, il est mis en réserve de commandement.

Le 16 Mai 1944 devant son insistance pour reprendre du service, il est réaffecté à l'escadrille qu'il rejoint, le jour même, à sa base de l'Alghero, enpetit_prince2 Sardaigne.

Le 14 juin, il effectue sa première mission depuis son retour à l'escadrille. Le 17 juillet, la base est transférée à Borgo, prés de Bastia, en Corse. Le 29 juillet, le colonel Chassin le rencontre à Alger et lui conseille de s'arrêter: il le peut bien, car il avait déjà réalisé huit missions de reconnaissance photographique au-dessus de la France (autant que ses camarades en un an).

- C'est impossible, répond Saint-Exupéry, je resterai avec mes camarades jusqu'au bout...

Le 31 juillet, c'est sa dernière mission de reconnaissance sur Grenoble et Annecy: il décolle à 8 h 45. Il disposait de 6 heures d'autonomie d'essence. A 14 h 45, il n'était pas revenu...