UN PEU D’HISTOIRE :

decollage_concorde

- Concorde était un avion supersonique construit par Aérospatiale et British Aerospace. Sa vitesse de croisière était de Mach 2,04 à une altitude de 15 650 mètres.

- Le développement du Concorde avait été plus un accord international franco-britannique qu'un accord commercial entre les constructeurs. Le traité de coopération, dont les discussions avaient duré environ un an, fut signé le 29 Novembre 1962. British Aircraft Corporation et Sud Aviation se partagèrent les coûts de l'appareil en lui-même, Rolls-Royce et SNECMA firent de même pour construire le réacteur Olympus 593.

- Le 13 janvier 1963, le président français Charles de Gaulle a suggéré que l'aviondegaulle supersonique franco-britannique soit baptisé «Concorde ». S'ensuivra une polémique sur le nom de l'avion.

- Le 19 Novembre 1964, suite aux élections britanniques, le nouveau gouvernement travailliste annonce que le Royaume-Uni se retire du projet «Concorde», mais il fera volte-face deux mois plus tard.

- Le Concorde a fait le premier test en vol au-dessus de Toulouse le 2 Mars 1969 avec André Turcat aux commandes, secondé par Jacques Guignard, Henri Perrier et Michel Retif. Ce vol a duré 29 minutes.

- Son premier passage supersonique a été fait le 1er Octobre de la même année, la vitesse de Mach 2 étant atteinte un an plus tard.

- Étant donné que le programme d'essais en vol se déroulait sans incidents, cette version de développement, appelée 001, commença les démonstrations destinées au grand public le 4 Septembre 1971.

- Le 2 Juin 1972, le second prototype 002 a fait des démonstrations dans le Moyen et Extrême Orient. Celles-ci amenèrent à un nombre assez important de commandes pour l'avion, puisque soixante-quatorze commandes ou options auraient été prévues par seize compagnies aériennes dont huit nord-américaines. Cependant, une combinaison de facteurs, incluant la crise du pétrole des années 1970, les difficultés financières des compagnies aériennes, l'accident du concurrent direct soviétique Tupolev Tu-144 et les problèmes environnementaux comme le bruit du passage supersonique causa une baisse spectaculaire des commandes : Air France et British Airways restèrent les seuls acquéreurs.

- De son côté, les États-Unis ont annulé leur projet de transporteur supersoniqueSST_americain commencé en 1971.

- Les deux compagnies aériennes européennes (AF et BEA) ont commencé les vols de démonstration et d'essai vers diverses destinations à partir de 1974. Au total, 2 000 heures de test furent réalisées à vitesse supersonique.

- Le 21 Janvier 1976, premier vol commercial entre Paris, Dakar et Rio de Janeiro.

record_tour_du_monde_concorde_1992- Le 24 Mai 1976, deux vols spéciaux Concorde entre Paris, Londres et Washington DC avec un survol et atterrissage parallèle à l'aéroport de Washington Dulles.

- Le 25 Juillet 2000, donc presque un  quart de siècle après sont premier vol commercial, accident avec 113 personnes à bord à Gonesse, près de Roissy-Charles de Gaulle.

- Le 31 Mai 2003, derniers vols commerciaux du Concorde sous les couleurs d'Air France.

- Le 24 Octobre 2003, dernier vol commercial du Concorde, sous les couleurs de British Airways.

concorde

QUELQUES NOUVEAUTÉS TECHNIQUES DU CONCORDE :

- Une aile en double-delta.

- Un turboréacteur postcombustion Rolls-Royce/Snecma Olympus.

- Un nez mobile inclinable pour une meilleure visibilité à basse vitesse.

- Des circuits de commandes de vol entièrement électriques et analogiques.

- Un système de freins entièrement électrique et analogique.

- Au décollage, carburant placé autour du fuselage pour avoir un meilleur centre de gravité.

LES TUPOLEV 144

- La création du Tu-144 a résulté d'un véritable roman d'espionnage, ce qui explique la ressemblance flagrante entre les deux avions. L'historique de cette affaire d'espionnage est, maintenant, parfaitement connue.

- La course au supersonique commerciale a commencé quand le président Khrouchtchev, fort de ses succès dans l'espace, fut averti des recherches sur lekhrouchtchev Concorde. Pour l'Union soviétique, à cet époque, il était impensable de voir l'Ouest prendre de l'avance et de rester les bras croises. Khrouchtchev décida d'empêcher l'Ouest d'aller vers l'avant mais aussi de les battre et de les dépasser. Pour Khrouchtchev, il n'y avait qu'une seule solution pour rattraper ce retard: s'emparer des plans du Concorde. L'Union Soviétique devrait tricher pour vaincre. 

- Au printemps 1963, Khrouchtchev ordonna à son réseau d'espionnage de rassembler le plus d'informations possibles sur la cellule, le train d'atterrissage et les moteurs du Concorde.

- En France, les soviétiques ont recruté des agents secrets, leur mission étant de pénétrer les usines du Concorde. Comme le découvriront plus tard les services secrets français lors d'une opération de surveillance, les agents russes opéraient selon des méthodes classiques, transférant les documents sur microfilms. Ces renseignements secrets provenaient directement du cœur des usines Concorde à Toulouse.

- L'Ouest ne prend conscience des menaces exercées par la pénétration soviétique qu'au début de l'année 1964. Les services secrets britanniques et la CIA préviennent la DST que le chef de l'Aeroflot à Paris, Sergueï Pavlov, serait un agent secret soviétique.

- Au début de l'année 1968, grâce à l'action d'agents secrets, les soviétiques ont pu combler leur retard sur le Concorde. Ils savaient que le premier vol du Concorde avait été prévu pour Février-Mars 1969, ils voulaient impérativement faire voler leur appareil vers la fin de l'année 1968.

- A la fin de l'année 1968, les russes redoublent d'efforts. Les derniers jours avant le tu144premier essai en vol furent très durs pour l'équipe travaillant sur l'avion. Le 31 Décembre, le Tu-144 émerge des profondeurs de son hangar secret pour son premier vol.

- Sa ressemblance avec le Concorde est extraordinaire. Aucune publicité n'est faite sur ce premier vol. En cas de défaillance les soviétiques pourront toujours nier que cet essai n'a jamais eu lieu.

- Le Tu-144 a fait 3 passages au-dessus du terrain, le vol ayant duré 28mn. L'avion soviétique venait de devancer le Concorde de 3 mois. Les soviétiques ont dévoilé au monde entier les images de leur triomphe. Les ingénieurs occidentaux sont consternés par sa ressemblance avec le Concorde.

- En essayant de copier l'aile du Concorde, les soviétiques l'ont pourtant ratée. Contrairement à l'aile du Concorde, celle du Tupolev ne créait pas la portance et la stabilité nécessaire sur toute la gamme de vitesses. En ne parvenant pas avec leur aile à obtenir la force ascensionnelle requise pour encaisser les accélérations, ils n'ont d'autre choix que de retourner à leur planche à dessin et de repartir à zéro.

- Pendant que Tupolev et son équipe redessine et reconstruise leur prototype, le Concorde grâce a une série de vols d'essai et de reportages spectaculaires, épate le monde entier.

- Cinq ans après, le premier vol du "Concorde-ski", un nouveau Tu-144 entièrement redessiné était prêt pour sa première sortie. Face au problème de portance, les soviétiques ont trouvé une solution qui ne doit rien au Concorde: deux petites ailes ont été placées derrière le cockpit. Le Tupolev 144 était enfin prêt à rivaliser avec le Concorde. Il a fait son entrée au Salon de l'Aéronautique du Bourget en 1973.

- Ce dimanche 3 juin 1973, le Tupolev faisait sa démonstration juste après celle du Concorde. Après son dernier passage au-dessus de la piste, le Tupolev a fait une forte montée, et soudainement, il se cabra très violemment. Le Tu-144 s'était engagé dans un piqué insensé. Puis, le supersonique commença à se disloquer pour ensuite s'écraser sur la commune de Goussainville proche du Bourget. Les 6 membres d'équipage soviétique et 8 français trouvèrent la mort, parmi eux, trois enfants. Au total, une soixantaine de personnes furent blessées et quinze maisons furent détruites.

- Malgré tout les efforts pour réhabiliter le Tu-144 aux yeux du Kremlin, le supersonique soviétique n'était plus le fier symbole de l'effort scientifique soviétique. L'exploitation commerciale du Tu-144 sera limitée aux vols intérieurs par l'Aeroflot et au transport de la poste. À la fin des années 70, après 103 vols commerciaux et un nouvel accident en 1978 lors d'un vol d'essai, les Tu-144 furent retirés des lignes commerciales.

passage_mur_du_son