avion_mobutu

ANA – gestionnaire de l’Aéroport de Lisbonne s’est débarrassé finalement d’un «symbole» de cet aéroport – l’avion de Mobutu, qui était stationné à Lisbonne depuis quinze ans.

En effet, récemment, le Boeing 707, abandonné par le Président du Zaïre, Mobutu Sese Soko, a été mis à la casse. La dette, concernant le stationnement, était évaluée à 800 mille euros, mais c’est avec joie qu’ANA a reçu 40 mille francs en échange des soixante-dix tonnes de ferraille.

C’est en 1991 que l’avion «République du Zaïre» a fait son dernier vol sur Lisbonne. Il venait pour une opération d’entretien. TAP l’a faite mais elle aussi n’a pas vu son argent, car le «client» n’est jamais revenu pour récupérer l’appareil. 

L’acheteur de la ferraille a déclaré à la presse : «Je ne vais rien garder comme souvenir. Ça c’est un boulot des musées».

Le Musée de l’Air des Forces Aériennes Portugaises a pu quand même garder le cockpit et un des réacteurs qui pourront être vus par le public déjà à partir de 2007.

Cet avion avait appartenu à la TAP, avait été vendu ensuite à un pays africain et, en 1981, le gouvernement du Zaïre avait demandé à la compagnie portugaise de transformer son intérieur. La version commerciale a été remplacée par une version présidentielle, avec une suite, un bureau et un salon de séjour. Dix ans après, le B707 revenait à Lisbonne pour un voyage sans retour.

Mobutu est décédé en Septembre 1997.