boite_noireQue sont les boîtes noires toujours citées dans les enquêtes à la suite d'un accident aérien ?

Réponse : il s'agit de la traduction de “black box” (terme de cybernétique), signifiant “enregistreurs de vol”. Ils ne sont pas noirs (comme le suggère leur appellation), mais de couleur orangée. Deux d'entre eux (le FDR et le QAR) enregistrent de nombreux paramètres de vol, du décollage à l'atterrissage. Un troisième (le CVR) enregistre les bruits émis dans le cockpit (communications radio, échanges entre les pilotes, alarmes, bruits divers) sur une bande en boucle contenant toujours les enregistrements des 30 dernières minutes de vol.

(Extrait d’un article de Jean Belotti, archives de Noël Bonnet, photo Google)