Maryse Bastié, née Marie-Louise Bombec, aviatrice française, était entrée en 1951 au service de relations publiques du Centre d'Essais en Vol. Dans maryse_bastie_2le cadre d'une de ses missions, elle a trouvé la mort le 6 juillet 1952 dans le crash de l’avion où elle voyageait en tant que passagère, après un meeting aérien à l'aéroport de Bron près de Lyon, où elle avait présenté un prototype du Nord 2501. Maryse Bastié est enterrée à Paris, au cimetière du Montparnasse. Elle était capitaine de l'armée de l'air et totalisait 3 000 heures de vol.

Née le 27 février 1898, à Limoges (France), orpheline de père à l'âge de 11 ans, la petite Marie-Louise a été une enfant difficile. Adolescente, elle était ouvrière dans une usine de chaussures comme piqueuse sur cuir. Elle s’est marié une première fois et a eu un fils qui est mort très jeune. Divorcée, elle se remarie avec son filleul de guerre, le lieutenant pilote Louis Bastié. C'est à ses côtés qu'elle découvre sa passion pour l'aviation. Le 29 septembre 1925, elle a obtenu son brevet de pilote. Une semaine maryse_bastieaprès, elle a passé avec son avion sous les câbles du pont transbordeur de Bordeaux. Mais l'année suivante, son mari a trouvé la mort dans un accident d'avion. Loin de se décourager, Maryse Bastié est devenue monitrice de pilotage : l'aventure a duré six mois et s'est arrêté avec la fermeture de l’école. Elle a été la première aviatrice française brevetée “transport public”.

Montée à Paris, elle a donné des baptêmes de l'air et a fait de la publicité aérienne. Elle décide d'acheter son propre avion, un Caudron C109 à moteur de 40 CV. Comme elle n'avait pas d'argent pour le faire voler, le pilote Drouhin va l'aider à financer sa passion. Le 13 juillet 1928, il lui offre le poste de premier pilote. Elle établit alors le premier record féminin homologué de distance (1 058 kilomètres) à Treptow, en Poméranie. En 1929, elle établit un nouveau record de France féminin de durée de vol de 10 h 30 et un record international féminin de durée avec 26 h 44. Ce record lui est pris le 2 mai 1930 par Léna Bernstein (35 h 45). Bien décidée à le récupérer, elle décolle le soir du 2 septembre 1930 et se pose le 4 après 37 h 55 de vol. Elle avait lutté jusqu'à l'épuisement contre le froid et le manque de sommeil. Elle établit ensuite un record de distance avec 2 976 km sur le parcours Paris - Uring (URSS). Elle reçoit la croix de chevalier de la Légion d'honneur et le Harmon Trophy américain, décerné pour la première fois à une Française.

En 1935 elle crée, à Orly, l'école “Maryse Bastié Aviation”. Encouragée par Mermoz, qui lui a fait faire avec lui un aller-retour, elle s'attaque à la traversée de l'Atlantique Sud. Un mois à peine après la disparition de Mermoz, le 30 décembre 1936, ellecaudron_simoun traverse l'Atlantique de Dakar à Natal, en 12 heures 5 minutes, seule à bord d'un Caudron-Simoun. Jusqu’en 1939, elle parcourt également le monde comme ambassadrice de plusieurs constructeurs aéronautiques.

Lors de l'offensive allemande de mai 1940, elle offre ses services à la Croix-Rouge, notamment en tant qu’infirmière auprès des prisonniers français regroupés au camp de Drancy. Sous couvert de son activité à la Croix-Rouge, elle est membre du Réseau Darius et recueille des renseignements sur l'occupant. Son passé aéronautique et son action dans la Résistance lui ont valu d’être nommée lieutenant dans l’armée de l’Air où elle s’engage en novembre 1944. Elle est employée au service d’information du cabinet du ministre, puis au commandement des Écoles. Démobilisée en avril 1946, puis autorisée à titre exceptionnel à réintégrer l’armée de l’Air en mai 1947, elle est nommée Commandeur de la Légion d’Honneur et affectée au cabinet du ministre jusqu’à la résiliation de son contrat en 1948.

De nombreux établissements scolaires français portent son nom.

Source : Wikipédia

Regardons ensemble d’autres évènements de 1952, dans le Monde en général et dans l’Aviation en particulier.

DANS LE MONDE :

- Conférence de Lisbonne : Réajustement des objectifs militaires de l'OTAN. Décision d'installer son siège à Paris.

- La République fédérale d'Allemagne et l'État d'Israël signent à Luxembourg l’accord sur les réparations allemandes en faveur d’Israël.

- Au Kenya : Révolte des Mau Mau (Kenya Land and Freedom Army), secte politico-religieuse qui 1952_1s’opposait par la terreur à la présence des Blancs, provoquée par l’inégalité dans la répartition des terres et des charges au début de l’année. L’état d’urgence est proclamé. Répression violente par les Britanniques, qui a fait environ 15 000 morts (1952-1955). Le leader nationaliste Jomo Kenyatta a été emprisonné (1952-1961).

-  Désordres en Tunisie contre les autorités françaises (1952-1954). Arrestation de ministres tunisiens. Une vague d’arrestations déferle sur le pays. Les nationalistes prennent le maquis (fellagas) et leur terrorisme affronte le terrorisme d’organisations secrètes européennes (la Main Rouge). Dans une lettre adressée au président Vincent Auriol, le bey de Tunis rejette le plan de réformes politiques proposé par la France.

- Émeutes à Bizerte. Le résident général fait arrêter Bourguiba et les leaders du Néo-Destour.

- Au Maroc : sur 706 médecins, 11 sont marocains. Sur plus de 200 architectes, un seul est marocain.

-  En Argentine, mort d’Evita Perón, la très populaire épouse du général, à l’âge de 33 ans.

- À Cuba, coup d'État de Fulgencio Batista qui a pris le pouvoir alors qu'il avait promis des élections libres pour contenir les mouvements sociaux et le mécontentement de l’armée obligée de réprimer les grèves. Il sera lui-même renversé par Fidel Castro lors de la révolution cubaine en janvier 1959.

- La Bolivie était le pays le plus pauvre d’Amérique du Sud. L’espérance de vie à la naissance était de l’ordre de 40 ans et le taux d’alphabétisation n’excédait pas 30%. Les trois quart de la population vivaient de l’agriculture mais les rares terres cultivables étaient aux mains de grands propriétaires recourant au pongueaje, pratique féodale de travail forcé. Un puissant secteur minier assurait les recettes de l’exportation et entretenait des conditions de travail inhumaines.

-  Le général Raoul Salan est devenu commandant en chef de forces françaises en Indochine à la mort du maréchal Jean de Lattre de Tassigny. Offensive française sous le commandement du général Salan lors de l’opération Lorraine, où 30 000 hommes sont engagés contre les bases de ravitaillement du Viêt-minh.

- La Chine a accusé les Américains d'avoir recours à la guerre bactériologique en Corée1952_2.

- Bombardement de la Corée du Nord par les États-Unis.

-  Le roi de Jordanie Talal a donné une Constitution au pays dans laquelle le gouvernement était responsable devant le Parlement. Les dirigeants jordaniens et les membres de la famille royale s’inquiètent des réformes libérales du roi Talal et le déposent pour “raisons de santé”. Son fils Hussein prend le pouvoir.

-  Des affrontements au Caire entre soldats britanniques et policiers égyptiens font une cinquantaine de victimes. Les troupes britanniques évacuent le canal de Suez.

- Troubles sociaux à Bassorah puis dans les grandes villes irakiennes. Ce soulèvement, appelé intifadah, est réprimé par l’armée. La loi martiale est proclamée et les partis politiques interdits.

- Au XIXe congrès du PCUS, Staline propose une réunification de l’Allemagne, qui serait alors indépendante des deux blocs.

- Constitution de la République populaire de Pologne.

- Nouvelle Constitution, proclamant officiellement la Roumanie comme une démocratie populaire reposant sur la dictature du prolétariat. Politique de rigueur économique. De grands complexes sidérurgiques sont construits et l’extraction minière est considérablement développée.

- Convention de Bonn. Accords germano-alliés entre la France, l'Allemagne, les États-Unis et le Royaume-Uni mettant fin au statut d'occupation de la République fédérale d'Allemagne (RFA), qui retrouve sa souveraineté extérieure.

- Les accords de Paris créent l'Union de l'Europe occidentale, ouverte aux anciens vaincus : l'Italie et la RFA.

- Transfert des cendres de Louis Braille au Panthéon à Paris.

- Le prix Nobel de la paix est attribué au français Albert Schweitzer.

-  Après la mort du roi George VI du Royaume-Uni, retrouvé mort dans son lit, sa fille, la princesse Élizabeth Alexandra Mary, lui succède au trône du Royaume-Uni et du Commonwealth et prend le nom d'Élisabeth II.

- Le Premier ministre Sir Winston Churchill annonce que le Royaume-Uni a fabriqué sa première bombe atomique. Premier essai nucléaire britannique.

- Une conférence intergouvernementale réunie par l'UNESCO a adopté la Convention universelle sur le droit d'auteur.

-  À Marseille, inauguration de la cité radieuse de l'architecte Le Corbusier.

- Naissances : Daniel Balavoine, chanteur français ;  Didier Pironi, pilote automobile et motonautique français ;  Maria Schneider, actrice française ; Thierry Le Luron, humoriste français ;  Jean-Paul Gaultier, couturier français ; Orhan Pamuk, écrivain turc ; Pietro Mennea, athlète italien ; Guillermo Vilas, joueur de tennis argentin ; Jimmy Connors, joueur de tennis américain ;  El Niño de la Capea (Pedro Gutiérrez Moya), matador espagnol ;  Thierry Lhermitte, acteur français.

- Décès :   William Fox, producteur américain de cinéma, fondateur de la Fox Film Corp ; Eugène Grindel dit Paul Éluard, poète français, fondateur du groupe surréaliste et poète de la Résistance. 

DANS L’AVIATION : 

- La Panam a inauguré un service commercial transatlantique tout cargo, avec un DC-dc6_pan_am6.                   (Janvier)

- Le gouvernement anglais a attribué un prix de 50 robert_watson_watt000 livres à Robert Watson-Watt pour l’invention du radar.                   (Janvier)

  Claude Dellys, qui avait contribué à la mise au point de l’Arsenal VG-90-02, connaissait l’appareil à fond. Parti de Melun à destination d’Istres, la tour de   contrôle a perdu le contact avec lui après la Loire. L’avion s’est écrasé près de Moulins. Dellys avait tenté d’utiliser le siège éjectable, mais il n’a pas fonctionné. Ainsi disparaissait un homme qui joignait à l’amour de son métier une grande valeur personnelle.                   (Février)

- Le transport de tabac des centres de production de Madagascar vers la côte a été pris en charge par Air France. Effectué auparavant par pirogues, la moitié des cargaisons était perdue. Au retour, les avions remonteront du riz destiné à la main d’œuvre.                     (Avril)

- Deux Ouragan faisaient des essais de fonctionnement d’armes du côté de Bordeaux. L’un des pilotes, René d’Oliveira, a provoqué involontairement une fuite de son alimentation en oxygène et a perdu connaissance à 16 400 m d’altitude. Un incident survenu en 1950 a servi de leçon… Les opérateurs, qui suivaient les essais au sol, l’ont réveillé et l’ont dirigé vers la piste.                    (Avril)

- Un avion de Pan Am a atterri à Shannon avec 95 passagers en classe touriste à bord, le plus grand nombre transporté dans l’Atlantique Nord.                   (Mai)

comet-  Premier vol régulier du Comet Londres-Johannesburg. L’avion de BOAC faisait escale à Beyrouth, Khartoum et Entebbe. Avec ce vol s’ouvrait une ère nouvelle, celle du transport aérien véritablement rapide et confortable. Un silence et une stabilité inconnus jusqu’alors. Les places pour ces vols étaient réservées pour des mois. Les grandes compagnies ont décidé de se doter aussi d’avions de transport à réaction, mais pour l’instant seulement le Comet était disponible sur le marché.                    (Mai)

-  Capital Airlines et Air France ont échangé des hôtesses pour qu’elles puissent étudier lescapital_airlines différentes méthodes de formation et d’organisation du service de bord.                   (Mai)

- Air France commence à exploiter un réseau local aux Antilles. Les distances sont faibles, toutefois le voyage en avion fait gagner un temps précieux. Le DC-3 était l’avion idéal pour ces trajets.                   (Juin)

- Un Catalina des Forces Aériennes Suédoises a été abattu par un MiG-15 soviétique dans le golfe de Botnie. Il menait une opération de la_demoisellerecherches d’un DC-3 disparu trois jours avant.                    (Juin)

- Le Musée de l’Air Français a offert une réplique de La Demoiselle de Santos-Dumont à une mission brésilienne.                   (Juin)

- Une liaison en hélicoptère entre les aéroports de New York a été inaugurée par la compagnie New York Airways, avec des Sikorsky S-55.                   (Juillet)

- Durant un vol de Rio de Janeiro à Montevideo, la porte d’un B-737 de la Pan Am s’est ouverte par accident à 7 000 m d’altitude. Un passager a été aspiré et s’est précipité dans le constantin_rozanoffvide.                    (Juillet)

- Constantin Rozanoff, chef pilote de Dassault, a décollé le prototype nº 1 du chasseur  Mystère IV.                    (Septembre)

- Un sérieux incident diplomatique avec l’Italie a failli éclater à cause d’un malheureux quiproquo. Armand Jacquet, en mission sur un Meteor au-dessus de la Méditerranée, a aperçu un point se précisant loin devant lui. Bientôt le point se précise et éveille sa curiosité. C’était un Savoia Marchetti qu’il n’avait jamais vu de près. Il se rapproche, fait deux passages autour de lui et jacqueline_aurioll’abandonne sur un battement des ailes en signe d’amitié. Mais c’est aussi le code international qui signifie «suivez nous». Disciplinés, les italiens, croyant sérieusement à une interception militaire, viennent se poser à Marignane à la stupéfaction générale.                    (Octobre)

- Le Président Truman a remis le Harmon Trophy à Jacqueline Auriol à la Maison Blanche. C’était la plus haute distinction aéronautique internationale.                   (Novembre)

- Air France a ouvert deux grandes lignes : Paris - New York - Mexico et Paris - Tokyo.

- Air France a quitté le Bourget et regroupe ses activités à Orly. Les compagnies étrangères, UAT et TAI resteront au Bourget ainsi que les vols postaux.                   (Novembre)

- Le premier bang supersonique français a été le fait d’un américain. Marion Davis faisait partie d’uneroger_carpentier mystere_IIcommission venue des États-Unis. À Melun-Villaroche, il a fait passer le mur du son à un Mystère II de série qui lui avait été confié. Quinze jours après, le même bang entendu au-dessus de la région parisienne avait encore été provoqué par un Mystère II, mais cette fois piloté par le chef du personnel navigant du CEV, Roger Carpentier. Le bang provoqué par un avion qui passe le mur du son, arrive au sol 30 secondes environ après avoir été émis dans l’atmosphère. Le pilote attendait le commentaire qui lui était donné par radio pour avoir la confirmation du succès de la tentative. Les français venaient de prouver qu’ils avaient les hommes et les machines pour passer de l’autre côté du fameux mur.                   (Novembre)

- UTA a acquéri trois Comet chez “de Havilland. Immatriculés FBGSA-B-C. Les pilotes ont suivi des vols de qualification en Angleterre. Premiers vols expérimentaux : Paris - Casablanca en 3 heures et Paris - Dakar en 7 heures avec une escale à l’aéroport de Nonasseur à Casablanca.                  (Décembre)