sabiha_gokcenSabiha Gökçen,  la première femme aviatrice turque et, aussi, la première femme du monde à avoir piloté un avion de combat, est décédée à Ankara le 22 Mars 2001. Elle était née le 21 Mars 1913 à Bursa.

Fille adoptive de Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la République  de Turquie, Sabiha avait perdu sa mère et son père lors de la Première Guerre Mondiale. Atatürk l’a rencontrée lors d’une visite à la ville de Bursa en 1925. Avec douze ans à peine et vivant avec des grosses difficultés, elle lui a dit que son plus grand désir était de pouvoir étudier. Atatürk s’est intéressé par la petite, l’a adoptée et elle a pu continuer ses études, d’abord dans un collège d’Ankara et ensuite dans  un lycée pour jeunes filles à Istanbul.

Atatürk, qui espérait beaucoup de l’avenir de l’aviation, a créé une École spécialisée qui a été inaugurée en 1935. Après la cérémonie inaugurale, il y a eu une présentation de planeurs et de parachutistes  étrangers. Il a suggéré à Sabiha de suivre la carrière de parachutiste, ce qu’elle a accepté faisant son inscription comme première élève féminin. Ce qu’elle aimerait pourtant était de pouvoir piloter un  avion. Elle a obtenu, en très peu de temps, son permis de pilotage et a été envoyée en Union Soviétique, avec huit autres stagiaires, pour perfectionner sa formation.

sabiha_gokcen__2

Début 1936, Atatürk lui a demandé de se présenter dans l’Académie des Forces Aériennes Turques «pour devenir la première femme pilote de combat du monde». Elle a alors suivi une formation  adéquate, volant avec des Breguet et des Curtiss Hawk II. Elle a appris à piloter des bombardiers dans la base d’Eskişehir et, en 1938, a effectué un vol de cinq jours au-dessus des Balkans, à bord d‘un bombardier Vultee-V.

Plus tard, elle a été nommée Instructrice Chef, se maintenant au service des Forces Aériennes jusqu’en 1955. Par la suite elle a été membre du Conseil Exécutif de l’Aviation Turque. En tout, Sabiha Gökçen a volé pendant 28 ans, totalisant 10 000 heures de vol avec quinze appareils différents.

Elle a été une source d’inspiration pour nombreuses femmes qui avaient le rêve de suivre une carrière dans l’aviation. Un aéroport d’Istanbul porte son nom.