Wilbur Wright est décédé le 30 mai 1912. Né le 16 avril 1867, il était - avec wilbur_wrightson frère Orville (1871/1948), un pionnier américain de l’aviation, à la fois chercheur, concepteur, constructeur et pilote. 

Après des vols de mise au point sur planeurs, ils ont effectué en 1903 le premier vol motorisé et contrôlé d'un aéronef (plus lourd que l'air). Ils se sont distingués de leurs prédécesseurs et de leurs contemporains par leur approche analytique et expérimentale du problème.

Leur contribution essentielle sera d'avoir correctement analysé la mécanique de vol du virage et d'avoir réalisé en 1902 le premier contrôle de trajectoire obtenu par le couplage de la gouverne de direction et du gauchissement (ou vrillage) des ailes. Ils ont effectué en 1903 le premier vol motorisé soutenu et contrôlé, et en 1905 les premiers vols qualifiés de “stables”, de longue 2_wilbur_wrightdurée, avec virages inclinés et non dérapés.

Les frères Wright étaient originaires de Dayton dans l'Ohio, où ils possédaient un atelier de bicyclettes. En relation avec Octave Chanute, ils ont réalisé en 1899 un planeur à échelle réduite de type cellulaire (biplans) et, innovation majeure, muni d'un contrôle du gauchissement de la voilure. Ce planeur a été essayé en vol comme un cerf-volant, “piloté” depuis le sol. Dès le début, les frères Wright ont compris l'importance et la nécessité du contrôle (du pilotage) de la machine, exactement comme pour conduire un vélo. En 1900, ils ont réalisé un planeur de plus grande dimension (5.30 m d'envergure), capable de porter un pilote. Ce planeur a été essayé d'abord en cerf-volant, puis piloté pour la première fois le 20 octobre 1900.

Ces essais en vol plané ont amené des modifications : pour mieux planer, l'envergure a été augmentée à 6.70 m. Pour étudier le profil qui convenait à la portance des ailes, ils construisent la première soufflerie dans leur atelier dès 1901. D'autres essais en 1901 montrent la nécessité d'augmenter encore l'envergure (9.75 m) et d'installer un stabilisateur puis une gouverne de direction, disposée à l'arrière, pour maîtriser l'équilibre en virage. Avec ce planeur modifié, ils arrivent à contrôler la trajectoire de vol de leur planeur, et effectuent en 1902 environ sept cent vols planés, d'une longueur de 150 à 200 mètres. Bien que cela soit rarement souligné, la “pilotabilité” de ce planeur représente en fait l'avancée majeure des frères Wright aux débuts de l'aviation.

wilbur_wright_on_flying_machineCapables de concevoir une machine qui vole et maîtrisant le pilotage, ils s'attaquent alors au problème de la propulsion et construisent dans leur atelier leur propre moteur et les hélices. Leur premier vol motorisé s’est déroulé à Kitty Hawk en Caroline du Nord le 17 décembre 1903, sur l'appareil baptisé Flyer.

L'année suivante, avec un nouvel appareil au pilotage également difficile, le Flyer II, ils sont parvenus à effectuer des virages. Orville effectue le 20 septembre le premier vol en circuit fermé de l'histoire.

Les premiers essais ne sont pas très satisfaisants, mais après une mise au point de plusieurs mois, le succès arrive : le Flyer III de 1905 vole mieux et effectue un vol record de 39 minutes. Conscients de leur réussite et pour protéger les droits sur leur invention, les frères Wright n'ont pas convié aucun témoin ni journaliste pour attester la réalité du vol motorisé contrôlé, et ne communiquent ni plans, ni photos. En 1906 et 1907, les frères Wright se consacrent à la gestion de leur affaire, et plus aucun vol n'est réalisé, dans l'attente de l'octroi d'un brevet d'invention. Cette discrétion, volontairement entretenue par les frères Wright, fera que beaucoup pourront de bonne foi douter des possibilités réelles du Flyer et les Wright devront par la suite procéder à des vols de qualification exigeants lorsqu'ils démarcheront des clients pour vendre leur invention.

Prenant des contacts avec US Air Force en 1908, ils vont pouvoir montrer leur savoir-faire avec un modèle plus puissant et biplace.

Orville a réalisé des démonstrations de plus en plus spectaculaires sur le site de Fort Myer (Virginie), emportant un passager à plusieurs reprises. Un incident (rupture d'une hélice) va avoir une conséquence tragique : le 17 septembre 1908 son avion s'est écrasé, le passager est tué et Orville gravement blessé.

Wilbur a transporté un “Model A” en France et, installé au Mans depuis le 15 juin, le fait voler à partir d'août 1908, notamment aux Hunaudières.

L'aviateur Ernest Zens a été le premier passager français de Wilbur Wright au Camp d'Auvours (15 septembre 1908).

Le premier janvier 1909, il a commencé ses préparatifs de départ, le Flyer a été démonté et expédié à Pau. Rejoint par Orville convalescent suite à son accident de Fort Myers, il a repris ses démonstrations à Pau où ils ont jeté les bases d’une école de pilotage.

Le 31 décembre, Wilbur Wright a volé une dernière fois à Auvours pendant 2 heures 20 minutes et 23 secondes, couvrant une distance de 124,700 km et remportant la Coupe Michelin.

Après d'autres démonstrations en Italie, les frères rentrent aux États-Unis en mai 1909 et fondent la Wright Company.

Wilbur Wright meurt de la typhoïde en 1912. En 1915, Orville vendra la Wright Company à des investisseurs de New-York. Elle fusionnera plus tard avec la Glenn L. Martin Company pour former la Wright-Martin. Elle subsiste actuellement dans la Curtiss-Wright Corporation.

Source : Wikipédia 

REGARDONS D’AUTRES ÉVÈNEMENTS DE 1912, dans le Monde en général et dans l’Aviation en particulier.

DANS LE MONDE :

- Lors de sa première traversée, de Southampton à New York, le Titanic, alors le plus 1912_1grand paquebot du monde, heurte un iceberg au large de Terre-Neuve. Le bloc de glace éventre la proue, à tribord, en dessous de la ligne de flottaison. Malgré le travail des pompes, le bâtiment coule en deux heures et demie. Environ 2 200 personnes se trouvaient à bord, mais les canots de sauvetage ne pouvaient accueillir que 1 178 passagers. Les femmes et les enfants sont privilégiés pour l'embarquement dans les canots. Environ 1 500 personnes périssent dans les eaux glacées.

- Convention de Fès. Signature du traité qui impose le protectorat français sur le Maroc. Insurrection de Fès réprimée par le général Moinier. Hubert Lyautey devient commissaire-résident général au Maroc. Des nomades sahariens, menés par El Hiba (le sultan bleu), fils du marabout Ma El Aïnin s'emparent de Marrakech d’où ils sont rejetés par l'armée française. Traité de Madrid entre l’Espagne et la France pour le partage du Maroc. Tanger obtient un régime particulier.

- Victoire italienne sur la Turquie à la bataille de Kunfuda en mer Rouge. La flotte italienne arraisonne deux bateaux français, le Carthage et le Manouba, qui faisaient route vers la Tunisie, parce qu’ils transportaient un avion et une mission du Croissant vert ottoman. Il s’ensuit un grave incident diplomatique que le président du conseil italien Giovanni Giolitti résout en se soumettant au jugement de la Cour de La Haye. La marine italienne détruit deux navires turcs dans le port de Beyrouth et bombarde la ville. L’Italie s’empare de Rhodes. La flotte italienne débarque un corps expéditionnaire dans le Dodécanèse. Traité d'Ouchy mettant fin à la guerre italo-turque : l'Italie obtient la Cyrénaïque, la Tripolitaine et le Dodécanèse.

- Constitution du gouvernement de la République de Chine par Sun Yat-sen. L'empereur de Chine Puyi abdique en faveur de la république et remet le pouvoir à Yuan Shikai. Sun Yat-sen démissionne et l’assemblée de Nankin nomme Yuan Shikai président de la république.

- La République de Chine est proclamée à Lhassa, mais la population tibétaine s’insurge contre la présence chinoise. Expulsion des Ambans et militaires chinois hors du Tibet par les forces tibétaines. Le 13e dalaï lama rentre à Lhassa après son exil en Inde. Signature d'un accord en trois points entre le Tibet et la République de Chine en présence de représentant du Népal.

- Après un demi-siècle de modernisation et suite aux guerres contre la Chine et la Russie, le Japon est terriblement endetté.

- Accord russo-mongol conclu à Ourga. La Russie reconnaît prudemment l’autonomie de la Mongolie et obtient des concessions commerciales.

- Complot du général Luis Mena contre le gouvernement au Nicaragua. L’Assemblée nationale choisit de nommer Mena président de la République mais, en août, 400 marines débarquent pour soutenir le président conservateur Adolfo Díaz. Les États-Unis occupent le Nicaragua qui est le théâtre d’émeutes.

- Les États-Unis occupent le Honduras.

- Le Nouveau-Mexique devient le 47e État Nord-américain et l'Arizona le quarante-huitième. L’Alaska devient un territoire des États-Unis.

- Éruption du Novarupta en Alaska, la plus importante du XXe siècle.

- Première grève générale au Portugal.

- Négociations entre l’Allemagne et la Grande-Bretagne pour la limitation des armements navals. L’Allemagne est disposée à limiter son armement naval en échange de la neutralité de Londres, qui refuse. Les négociations sont rompues.

- Au Portugal, scission du parti républicain en trois partis rivaux : le parti démocratique, dirigé par Afonso Costa, au centre gauche. À sa droite, le parti évolutionniste d’António José de Almeida et le parti unioniste de Brito Camacho.

- Les États balkaniques (Bulgarie et Serbie puis Grèce et Monténégro) forment la Ligue balkanique, favorisée par la Russie, qui s’oppose à l’Empire ottoman pour l’enjeu de la Macédoine. Les Turcs abandonnent la Macédoine et acceptent l’indépendance de l’Albanie.

- Ismaël Kemal Vlorë proclame l'indépendance de l'Albanie dans la ville de Vlora.

- Les comptes de l’état portugais sont équilibrés (1912 et 1913). Création des universités libres et des universités populaires à Lisbonne et Porto.

- Mise en cause par Goutchkov, à la Douma, du rôle que joue Raspoutine dans l’entourage impérial. 1912_2Premier numéro du quotidien bolchevik Pravda (“la Vérité”) à Saint-Pétersbourg. Lénine quitte Paris pour s’installer en Galicie Autrichienne.

- Prix Nobel de physiologie ou médecine pour Alexis Carrel.

- Naissances : Michel Debré, homme politique français ; Jacques Soustelle, anthropologue et homme politique français ; Wernher von Braun, ingénieur américain d'origine allemande ; Jean Vilar, acteur et metteur en scène de théâtre français ; Robert Doisneau, photographe français ; János Kádár, homme politique hongrois ; Milton Friedman, économiste américain, Prix Nobel d'économie en 1976 ; Abbé Pierre, prêtre français ; Jorge Amado, écrivain brésilien ; Gene Kelly, acteur, chorégraphe et réalisateur américain ; Michelangelo Antonioni, réalisateur et scénariste italien ; Albino Luciani, futur pape Jean-Paul Ier ; Otto de Habsbourg, archiduc d'Autriche ; Paul Meurisse, acteur français.

- Décès : Frédéric Passy, homme politique français, Prix Nobel de la paix en 1901 ; Meiji, empereur du Japon.

DANS L’AVIATION :

deperdussin- Le lieutenant anglais Samson a réussi à décoller d’une plateforme aménagée sur le short_scuirassé HMS Africa à l’arrêt, à bord d’un Short S.38.                  (Janvier)

- Jules Védrines a atteint la vitesse de 145,16 km/h sur un monoplan Déperdussin.                   (Janvier) 

- Franz Reichelt, tailleur autrichien, s’est tué en essayant son “vêtement parachute” du premier étage de la tour Eiffel. Enregistré par le cinématographe, le drame a été suivi le soir même dans les Salles Pathé.                    (Février)

- Avec une caméra électrique, Frank Coffyn a réalisé un film au-dessus de New York, pilotant son avion avec les pieds et les genoux. Trois jours avant il était passé sous les ponts de Brooklyn et de Manhattan.                  (Février)

- Les lieutenants français Reimbert et de Lafargue ont fait un raid expérimental de 250 km au-dessus du Sahara, de Biskra à Touggourt, à bord de deux biplans Farman.                  (Février) 

- Le capitaine Albert Berry a effectué avec succès un saut en parachute à partir d’un Benoist au-dessus de Saint Louis (Etats-Unis). Piloté par Anthony Jannus le biplan volait à bob_fowler460 m d’altitude.                   (Mars) 

- Parti de Los Angeles, Bob Fowler a atterri à Jacksonville. Sa traversée des Etats-Unis d’Ouest en Est lui avait pris quatre mois.                  (Mars) 

- Le Service aéronautique de l’armée turque, récemment créé, a reçu les deux premiers Blériot construits en France.                 (Mars) 

- Puisqu’il était si populaire, pourquoi n’essaierait-il pas la politique ? Jules Védrines, vainqueur du record de vitesse sur Déperdussin, à Pau, estimait indispensable la présence de l’aviation au Parlement. Il a donc posé sa candidature au siège de Limoux. Les électeurs n’étaient pas au bout de leurs surprises : il a effectué sa campagne éclair d’une semaine en aéroplane et en automobile. Atterrissant en plein champs, il a harangué les électeurs en faveur de la maîtrise de l’air par la France. Il a obtenu près de 7 000 voix et n’a été battu que de quelques centaines de voix par un industriel local. Jamais, de mémoire de Limousin, on millerandn’avait vu un tel déchaînement de passions !                  (Mars) 

- Millerand a soumis à la signature Présidentielle une loi d’organisation de l’aéronautique militaire. Les initiatives pour la défense de la France se multipliaient. À la Sorbonne, un meeting sur l’aviation militaire a réuni 6 000 personnes, venus écouter le capitaine Bellenger évoquer la “ 5ème arme”. Des souscriptions et des collectes ont été lancées. La I Guerre Mondiale était proche.                  (Mars)      

- Harriet Quimby, première femme à avoir obtenu le brevet de pilote aux Etats-Unis le 2 août 1911, a traversé la Manche en solo. Partie de Douvres, elle a posé son Blériot sur la plage d’Hardelot.                   (Avril) 

- En Australie, William Hart a été condamné en justice pour avoir survolé longtemps le territoire du plaignant, provoquant la débandade d’un troupeau de vaches effrayées dont deux sont mortes.                 (Mai)

- Le Service aéronautique de l’armée américaine a refusé d’accepter des aviateurs qui hubert_lathamportaient des lunettes.                  (Mai)

- Hubert Latham a été chargé par un buffle et piétiné à mort lors d’un safari. Après les revers  commerciaux de la firme Antoinette, il avait abandonné l’aviation en décembre 1911 pour se consacrer à la chasse.                  (Juin) 

- Antoine de Saint-Exupéry a reçu son baptême de l’air à Ambérieu. Il avait douze ans.                  (Juillet)   

- On ne verrait plus sa longue silhouette en combinaison prune arpenter les aérodromes. Harriet Quimby a été victime de son amour de l’aviation. Venue pour remporter le Meeting de l’aviation de Harvard-Boston, la jeune femme avait décollé en fin de journée, en compagnie de l’organisateur du circuit. Le Blériot biplace 70 ch. s’éleva rapidement dans les airs. Planant au-dessus du port de Boston, l’avion a fait aisément le tour du phare. Alors que le Blériot revenait vers le terrain de harriet_quimby_et_bleriotSquantum, des milliers de spectateurs l’ont vu se mettre à faire des cercles au-dessus de la baie de Dorchester, tout en descendant graduellement pour atterrir. Tout à coup l’avion a piqué du nez. À environ 500 m d’altitude, on a vu le passager se détacher de l’appareil et plonger dans le vide, rejoint quelques secondes plus tard par l’aviatrice. Une simple ceinture ou un parachute aurait peut-être changé leur destinée et sauvé les deux malheureux.                 (Juillet)

- Le suisse Edmond Audemars a réalisé un exploit inédit. Il a relié deux des grandes métropoles du continent, Paris et Berlin, soit une distance de 850 km. Son vol a été unanimement salué, bien que, à quatre reprises, des ennuis mécaniques l’aient contraint à effectuer des atterrissages intermédiaires. edmond_audemars                 (Août)

harry_hawker- En Grande-Bretagne Harry Hawker a remporté la British Empire Michelin Cup avec un vol de 8 h 23 m sur un biplan Sopwith.                 (Octobre)

- La “Fokker Aeroplanbau” est née. Anthony Fokker a fait enregistrer auprès des  autorités la nouvelle société, dont le capital, important, se montait à 30 000 marks. Installé depuis un an à Johannisthal, Fokker a commencé pour ouvrir une école de pilotage qui accueillait les officiers aviateurs de l’armée prussienne. Désireux de se consacrer surtout à la conception de ses modèles d’avions, il a confié la direction à un ami néerlandais, Fritz Cramer. Un succès encourageant : le ministère de la Guerre lui a commandé un premier appareil : le Fokker B.    ferdinand_von_zeppelin             (Décembre) 

- Le fameux dirigeable du comte Ferdinand von Zeppelin a transporté plus de 8 000 passagers depuis son premier vol en 1908. Ces dirigeables régnaient en maîtres dans le ciel allemand. Des stewards y servaient du foie-gras de Strasbourg et du chevreuil, arrosé de vins du Rhin et du champagne. L’amiral von Tirpitz, pressé par le Kaiser, a passé commande du premier Zeppelin destiné à la marine allemande. Le rêve du comte serait enfin  exaucé : les zeppelins iraient transporter des bombes.                 (Décembre)