ernst_machErnst Mach, un physicien et philosophe autrichien, est décédé à Haar, près de Munich, le 19 février 1916. Il était né à Chirlitz -Turas, près de Brno, en République tchèque actuelle,  le 18 février 1838.

Il a été éduqué par son père jusqu'à l'âge de 14 ans, puis a suivi les cours au Gymnasium (lycée) en 1853 avant d'entrer à l'Université de Vienne à 17 ans. Il y a étudié les mathématiques, la physique et la philosophie, et a soutenu une thèse de doctorat en 1860 sur les phénomènes électriques de décharge et d'induction.

Ses premiers travaux portèrent sur l'effet Doppler, l'optique et l'acoustique. Il fut nommé professeur de mathématiques à l'Université de Graz en 1864, et professeur de physique à l'École de Médecine en 1866. Pendant cette période, Mach s'est intéressé à la physiologie des perceptions sensorielles.

En 1867, il a obtenu la chaire de physique expérimentale de l'Université Charles de Prague. Membre du parti social démocrate, il a fait voter par sa section une motion de soutien à la Commune de Paris, à la différence des autres sections.

En 1895, Mach est retourné à l'Université de Vienne en tant que titulaire de la chaire de philosophie des sciences inductives, nouvellement créée pour lui, et qu'il nomma «Histoire et théorie des sciences inductives». Deux ans plus tard, il a été victime d'une attaque cérébrale mais a continué à enseigner. Il a pris sa retraite en 1901 et est devenu membre de la Chambre Haute du Parlement Autrichien. Il a continué néanmoins à publier des ouvrages de physique et de philosophie.

La plupart de ses recherches dans le domaine de la physique furent consacrées aux interférences, à la diffraction, la polarisation et la réfraction de la lumière dans différents milieux sous des influences externes.

Ces recherches ont été rapidement suivies d'importantes découvertes dans le domaine des vitesses supersoniques. Mach a publié un article sur ce sujet en 1877 et a décrit correctement les effets des ondes de choc observés lors du déplacement supersonique d'un projectile. Il en déduit l'existence d'une onde de choc en forme de cône dont le sommet se situe sur le projectile, et le confirme expérimentalement. Désormais, on appelle nombre de Mach le rapport “vp / vs” entre la vitesse “vp” du projectile et la vitesse “vs” du son, qui joue un rôle crucial en aérodynamique et en hydrodynamique.

Une intense activité expérimentale avec des physiologistes et des médecins, l’a  conduit à définir un sixième sens de l'orientation, l'intégration des vecteurs des autres sens sur la motricité de rappel à l'équilibre postural, qui est à l'origine de la redéfinition de la masse par le référentiel d'inertie. C'est ce qu'on appelle le principe de Mach, qui influencera notamment Einstein.

Mach a développé une philosophie des sciences qui a influencé le XIXe et le XXe siècle, et qu'ilmach_timbre développe notamment dans son ouvrage intitulé “La connaissance et l'erreur”. La théorie de la connaissance telle qu'il la conçoit est directement inspirée de l'évolutionnisme de Darwin et Spencer : la science marque selon lui une étape dans la tendance de l'espèce humaine à se conserver, et elle ne vise donc nullement la vérité de façon désintéressée. C'est pourquoi le principe fondamental de l'épistémologie machienne est le principe d'économie de pensée selon lequel la science est «un problème de minimum qui consiste à exposer les faits aussi parfaitement que possible avec la moindre dépense intellectuelle».

Ce pragmatisme apparaît en particulier dans la conception qu'a le physicien des lois de la nature : sans se reconnaître dans l'empiriocriticisme de Richard Avenarius, auquel il est pourtant souvent associé, Mach soutient que les lois scientifiques sont des descriptions abrégées d'événements expérimentaux, élaborées pour permettre la compréhension humaine de données complexes et pour ous permettre de nous orienter au sein des phénomènes.

Mach a eu après sa mort une influence directe sur la formation du Cercle de Vienne, représenté légalement par l'Association Ernst-Mach, et ce malgré l'existence d'un certain nombre de divergences entre les positions des positivistes logiques et celles du physicien. Albert Einstein le désigna comme «un précurseur de la théorie de la relativité».

Source : Wikipédia

REGARDONS MAINTENANT D’AUTRES ÉVÈNEMENTS DE 1916, dans le Monde en général et dans l’Aviation en particulier.

DANS LE MONDE :

1916_1- Les troupes alliées sont entrées à Yaoundé, évacuée par les Allemands. Les troupes allemandes du Cameroun se sont réfugiées en territoire espagnol, au Rio Muni. Les Français et les Britanniques se sont partagé la colonie allemande du Cameroun.

- Le général sud-africain Jan Smuts a lancé une offensive générale contre les Allemands avec l’appui de troupes indiennes et rhodésiennes.

- Offensive des Alliés contre l’Afrique orientale allemande par le nord-est (Britanniques et Sud-africains), l’ouest (Belges) et le sud-ouest (Britanniques). Les Allemands se sont réfugiés dans le sud, puis au Mozambique à partir de l’automne 1917, pour y mener la guérilla. Le général von Lettow-Vorbeck a résisté jusqu’à la fin de la guerre. Il a réussi à mobiliser 150 mille soldats alliés contre lui, avec des forces réduites.

- Les troupes du Congo belge ont répliqué pour la première fois aux agressions des troupes coloniales allemandes. Les troupes belgo-congolaises ont utilisé des hydravions sur le lac Tanganyika.

- Blaise Diagne, député du Sénégal, a obtenu par une loi du 29 septembre, que les habitants des “quatre communes” soient soumis aux obligations du service militaire au même titre que les autres Français.

- La chute du trafic maritime a incité l’Afrique du Sud à développer son industrie et à assurer son autosuffisance alimentaire.

- Pancho Villa, le révolutionnaire mexicain, a conduit 1 500 hommes dans un raid contre le village américain de Colombus (Nouveau-Mexique) dont il a tué 17 habitants.

- Aux Etats-Unis, le président Wilson a défendu en personne le “Keating-Owen Act”, interdisant le commerce inter États des marchandises fabriquées par des enfants. Le vote de la “journée de huit heures” pour les cheminots lui a assuré le soutien des syndicats. Wilson a été réélu comme président des États-Unis par 9 100 000 voix contre 8 500 000. Un décret du président a fait du “Star-spangled banner l'hymne national.

- Inauguration de l’Université Hindoue de Bénarès.

- En Chine, devant l’opposition du Guomindang, des autres chefs militaires et des puissances étrangères, Yuan Shikai, qui s'était proclamé empereur, se désiste en faveur de la république.

- Le Japon s’est emparé des concessions allemandes en Chine.

- Les Ouzbeks, les Kirghizes, les Kazakhs et d’autres peuples d’Asie centrale contrôlés par la Russie se révoltent contre les autorités tsaristes. La révolte a été provoquée par la question agraire et la réquisition des musulmans pour le service militaire.

- Les Austro-hongrois occupent le Monténégro.

- La mer du Nord a envahi les terres basses de la Hollande faisant 10 000 morts.

Le service militaire obligatoire est adopté par le Royaume-Uni. 4 millions d’hommes sont mobilisés (24%) et 1,5 million de personnes sont employées dans les industries de guerre.

- Le croiseur britannique Alcantara et le navire allemand Grief se coulent mutuellement après un combat épique dans la Manche.

- Le Royaume-Uni a demandé au Portugal d’arraisonner et de réquisitionner les navires de commerce allemands présents dans ses ports. L’acte de réquisition a provoqué la déclaration de guerre de l’Allemagne au Portugal. Un gouvernement d’Union sacrée est organisé au Portugal avec mission de préparer un corps expéditionnaire et de renforcer les troupes qui combattent en Afrique.

- Un sous-marin allemand torpille dans la Manche sans sommation le paquebot britannique Sussex.

- Arrivée à Marseille, où elle reçoit un accueil triomphal, de la 1re brigade russe (2 régiments) partie de Moscou par le transsibérien, via la Mandchourie, où elle a embarqué sur des navires français.

- Plusieurs milliers d’ouvriers manifestent à Berlin contre la guerre, à l’appel de Die Internationale.

- Bataille navale indécise entre les flottes allemande et britannique au Jutland.

- Sollicité par les Alliés et pour renforcer sa position lors des négociations qui doivent décider du partage de l’Empire ottoman, le Royaume d'Italie déclare la guerre à l’Empire allemand.

- L’Allemagne, puis l'Empire ottoman, déclarent la guerre à la Roumanie.

- Von Falkenhayn est remplacé par le maréchal Paul von Hindenburg à la tête de la Direction Suprême de l'armée allemande.

- La Bulgarie déclare la guerre à la Roumanie.

- Première utilisation des chars (tanks) par l'armée britannique.

- Le gouvernement grec d’Eleftherios Venizelos déclare la guerre à la Bulgarie.

- Naufrage du Britannic en mer Égée.

- L’armée d’Orient du général Sarrail a occupé Athènes après de sévères affrontements avec les Grecs.

- Fin de la bataille de Verdun. Les Allemands sont repoussés par les troupes françaises. Plus de1916_2 300 000 de soldats alliés et allemands sont morts dans la bataille.

- 10 000 soldats périssent dans une avalanche de neige dans le Tyrol autrichien.

- Le général Joseph Joffre est nommé maréchal de France et remplacé par Robert Nivelle à la tête des armées.

- Famine au Portugal.

- Mauvaises récoltes en Allemagne. Les difficultés de ravitaillement entraînent de vives tensions entre les villes et les campagnes. Manifestations et grèves contre la guerre et contre la faim. La mortalité infantile s’accroît, des épidémies de typhus et de dysenterie se développent.

-  Expulsion de Léon Trotski de France.

- Le transsibérien est terminé, devenant la ligne ferroviaire la plus longue du monde.

- Raspoutine, un moine thaumaturge et débauché, accusé d'avoir exercé une influence néfaste sur la famille impériale russe, est assassiné par le prince Félix Youssoupoff, le député socialiste Pourichkevitch et le grand-duc Dimitri.

- Parution du Manifeste dada à Zurich.

- Première collection de Coco Chanel, qui lance le jersey.

- Rodin fait don à l’État de l’ensemble de son œuvre.

- Naissances : Pieter Willem Botha, homme politique sud-africain ; Marcel Bigeard, général français ; Pierre Messmer, ancien ministre des armées du général de Gaulle, ancien premier ministre du président Pompidou ;  Camilo José Cela, écrivain espagnol ; Marcel Cerdan, boxeur français ; Léo Ferré, musicien, poète et chanteur français ; Françoise Giroud, journaliste, écrivaine et femme politique française ; François Mitterrand, homme politique français, président de la République de 1981 à 1995 ; Jerzy Pietrkiewicz, écrivain, poète, traducteur et historien de la littérature polonais.

- Décès : Henry James, écrivain américain ; Pierre-Maurice Masson, écrivain et critique français ; Henryk Sienkiewicz, écrivain polonais, lauréat du Prix Nobel de Littérature en 1905 ; Jack London, écrivain américain ; Émile Verhaeren, poète belge de langue française.

DANS L’AVIATION :

- Le First Aero Squadron américain, basé à Colombus sous les ordres du colonel Foulois, a entamé les opérations contre les troupes de Pancho Villa. Il faisait des vols de reconnaissance en soutien à l’expédition punitive du général Pershing.                  (Mars)

first_aero_squadron- L’adjudant Navarre a abattu son 7ème appareil ennemi au-dessus de Verdun. Son “rival ”, Guynemer, était assigné à l’hôtel Astoria, un hôpital auxiliaire, à la suite de ce qu’il a appelé un accident : il avait été touché par deuxjean_navarre balles.                 (Mars)

- Au cours d’une “bataille rangée” entre douze monoplans dhFokker et des biplans DH.2 du RFC, ces derniers ont réussi enfin à abattre l’un de leurs redoutables ennemis.               (Avril)

- Le secrétaire de l’État à la Guerre britannique a annoncé la formation d’un Comité de l’air, chargé de coordonner les commandes du Royal Flying Corps et du Royal Naval Air Service.               (Mai)

- Durant des essais effectués avec un hydravion Short 184, une bombe de 250 kg larguée à 1300 m d’altitude a atteint sa cible. Un viseur de bombardement CFS, conçu par Tizard et Nourdillon, a été utilisé.               (Mai)

spad_s_vii- Le Spad S-VII, équipé d’un moteur Hispano 8A de 150 ch., a fait l’objet d’une commande de 268 appareils. Doté d’une mitrailleuse Vickers synchronisée, le biplan avait accompli son premier vol le 1er avril.                (Mai)

- Un essai a été tenté pour augmenter l’autonomie des chasseurs. Le capitaine Day, sur un Bristol Scout C fixé sur l’aile haute d’un hydravion Porte-Baby piloté par le commandant Porte, a quitté son avion porteur à 300 m de haut.                (Mai)

-  Hawker a décollé le triplan Sopwith. Les ailes de ce chasseur monoplace étaient triplan_sopwithdécalées pour accroitre la maniabilité et la visibilité.               (Mai)

charles_nungesser-  Charles Nungesser était de ceux qui devraient entrer dans la légende. Il avait aussi de la chance. Deux mois après avoir reçu la Légion d’honneur, il s’est écrasé en réalisant des essais de vol sur un Nieuport 11. Très gravement blessé, il s’est remis rapidement de ses fractures et on l’a retrouvé au front quelques semaines plus tard. Il s’est présenté au terrain avec des béquilles. Malgré son handicap, il s’est remis à voler. Il a été nomménieuport_11 sous-lieutenant quelques jours après avoir abattu un LVG et un ballon d’observation ennemi. Basé dans le secteur de Verdun, il y a accumulé victoires après victoires.              (Mai)

- Les Français ont maîtrisé enfin le tir synchronisé à travers l’hélice. Cette technique permettait aux balles de passer à travers les pales de l’hélice sans les toucher. Réalisé par le sergent mécanicien Alkan, le dispositif avait été mis au point avec la raymond_saulniermitrailleuse Vickers. Le premier appareil français à être équipé de ce système a été le Nieuport 12 de 110 ch.  Il symbolisait l’aboutissement de nombreuses recherches. Dès 1914, Raymond Saulnier, puis Roland Garros et Peyret, avaient étudié cette question. Il fallait chercher plus loin et faire comme les Allemands qui avaient adapté la cadence de tir au cycle du moteur.                 (Mai)

-  La chasse française a perdu son créateur. Yeux clairs, longs moustaches, Jean-Baptiste de Tricornot de Rose jean_baptiste_de_trocornot_de_roseétait le type même de chevalier de l’air. En 1915 il avait créé la chasse dans l’armée de l’air française. Il a obtenu d’équiper l’escadrille de la 6ème armée de Morane-Saulnier biplaces, les plus rapides du moment puisqu’ils  avoisinaient les 125 km/h. Le commandant de Rose a été victime d’un accident au cours d’un vol de démonstration. Son avion,  en perte de vitesse trop près du sol, a décroché. Il n’avait que quarante ans.               (Mai)

- Jean Navarre a été blessé au-dessus de l’Argonne, mais réussit à atterrir à Sainte-Menehould. Il s’est plaint de la lenteur pour équiper la chasse de mitrailleuses Vickers approvisionnées à 500 cartouches,  alors que les allemands disposaient de chargeurs de 1000 cartouches.               (Juin)

-  Les troupes franco-britanniques ont déclenché une offensive sur la Somme. L’état-major s’était d’abord assuré la maîtrise de l’air.              (Juillet)

- Il était négociant en bois et s’appelait Boeing. Il possédait un avion, baptisé Bluebill et une compagnie, la Pacific Aero Products. La ville de Seattle, dans l’était de Washington, allait devenir, grâce à lui, un centre d’aviation. Ce qui n’était qu’un rêve est devenu réalité, car Boeing a décidé d’y installer sa compagnie. Âgé de 34 ans, il volait auparavant sur un Glenn-Martin. C’est alors qu’il a décidé de construire lui-même un aéroplane - l’hydravion B & W, le Bluebill. Directeur de la nouvelle compagnie, Boeing a transformé le chantier naval qu’il avait acheté pour réparer des yachts en une usine d’aéronautique.               (Juillet)

guynemer-  Les firmes américaines Wright et Glenn Martin ont fusionné dans la Wright Martin Aircraft Corporation.              (Août)

- Le sous-lieutenant Guynemer, qui, à peine guéri, avait repris son service au front, a abattu son 14ème avion. Marcel Brindejonc des Moulinais, sans doute atteint par des tirs venus du sol, est mort après une chute vertigineuse de son marcel_brindejonc_des_moulinaisavion, près de Verdun.               (Août)   

- Seul contre douze, le capitaine Ball a livré un des combats plus héroïques de la guerre. Parti pour patrouiller à travers les lignes allemandes, il a repéré douze Roland qui volaient au-dessus de leur terrain de Cambrai. Piquant de 3350 m dans son mon0place Scout Nieuport, il a remonté en flèche ouvrant  le feu à moins de 50 m sur un des appareils. Il a forcé un second avion à se poser, mais est tombé en panne de munitions. Son avion est touché par les tirs ennemis mais Ball, imperturbable, a sorti son colt et a fait feu sur l’adversaire. Il est parvenu quand même à revenir à sa base où il atterrit sain et sauf.               (Août)

rene_fonck-  René Fonck a attaqué deux appareils allemands, à bord de son Caudron G4. Il réussit l’exploit d’amener l’un d’eux, un Rumpler,  à se poser dans les lignes françaises. C’était sa première victoire.                (Août)

- La chasse nécessite une technique et des aptitudes particulières. Dans les deux camps, les pilotes de chasse ont petit à petit mis au point une technique et des principes qui leur permettaient  d’abattre ses adversaires en prenant le moins de risques possibles. Côté français, l’individualisme ressortait, même si le travail en escadrille restait essentiel. Fonck, Guynemer, deullinDeullin, Dorme et Nungesser affectionnaient particulièrement les sorties en solitaire ou en duo. L’adresse au tir était essentielle, c’est elle qui faisait que deux ou trois cartouches étaient suffisantes pour abattre un ennemi, mais elle n’était pas tout. La vigilance était peut-être la  qualité essentielle demandée aux pilotes de chasse. Il y avait enfin le positionnement : aveugler l’ennemi, l’attaquer par derrière en altitude, se tenir dans les angles morts… En Allemagne, les principes du combat aérien étaient codifiés dans un livre (la “bible”) qui servait de base à l’entraînement, donnant aux pilotes des consignes précieuses. Combien d’hommes sont morts de ne pas avoir suivi ces judicieux conseils ?                (Août)

Des essais de communication par radio entre deux avions en vol ont été effectués à San Diego. Des messages ont été envoyés et reçus sur une distance de 3 km.              (Septembre)

ruth_law- Les activités aéronautiques civiles étaient strictement interdites jusqu’à la fin de la guerre. Cependant, George Holm Thomas a fondé la première compagnie aérienne britannique, l’Aircraft Transport and Travel Ltd.               (Octobre)

-  Ruth Law a battu le record américain de vol sans escale avec son vieux Curtiss. Elle l’a muni de réservoirs auxiliaires pour porter sa réserve d’essence de 30 à plus de 200 litres. Partie de Chicago, elle a couvert 860 km avant d’atterrir sur un champ à Hornell.               (Novembre)

- Le prototype du biplan Breguet 14 a commencé les vols d’essai.breguet_14 Biplace de bombardement et de reconnaissance, il était équipé d’un moteur Renault de 300 ch. et comportait, entre autres innovations, des volets de courbure automatiques.               (Novembre)

- Un avion de reconnaissance allemand LVG C.II a réussi à survoler la ville de Londres, larguant six bombes légères près de Victoria Station.               (Novembre)

- L’escadrille N124 des volontaires américains a pris le nom d’escadrille Lafayette.              (Décembre)