roland_garrosAu printemps 1913, Roland Garros part en vacances sur la côte d'Azur retrouver, avec sa compagne Marcelle Gorge, les décors de son adolescence. Mais il ne peut s’empêcher de participer à la coupe que son ami Jacques Schneider, le commissaire de son premier record d’altitude, venait de créer pour les hydravions. Il n’en tirera que la satisfaction d’avoir pu tenir tête avec un modeste moteur de 60 cv à des appareils beaucoup plus puissants.

Garros a entretemps reçu son prix de l’Académie des sports pour l'année 1912 (Prix Henri Deutsch de la Meurthe). Le 15 juin, il participe pour la deuxième fois avec succès au 2e meeting de Vienne. Le 2 juillet, il va, avec Audemars, Léon Morane et Eugène Gilbert, accueillir à Compiègne Brindejonc des Moulinais rentrant de son “circuit des capitales”. Les cinq Morane feront route de concert vers la capitale, formant ainsi, selon l’historien Edmond Petit, «ce qui doit être le premier vol de groupe à cinq de l’histoire».

Garros a aussi fait, à Molsheim, la connaissance du prestigieux constructeur d’automobiles Ettore Bugatti. Les deux hommes se sont très vite entendus. Garros a tout de suite commandé une Bugatti 5 litres type 18, la seule voiture pouvant moralement porter le nom de “Roland-Garros” puisque c’est Bugatti lui-même qui l’a ainsi baptisée (il n’en sera fabriqué que sept exemplaires, celle de Garros, numéro de châssis 474, survit en Grande-Bretagne sous le nom de “Black Bess”). Elle lui a été livrée le 18 septembre 1913…

Le 23 septembre 1913, Roland Garros passe à la postérité pour avoir réussi la première traversée aérienne de la Méditerranée en 7 heures et 53 minutes. Son amie Marcelle est la seule femme et la seule civile présente sur le terrain du Centre d’aviation de la marine de Fréjus d’où il prend l’air. Jean Cocteau, qui écrira plus tard sur Roland Garros le long poème intitulé “Le Cap de Bonne Espérance” y évoque lamorane «jeune femme au manteau de skunks». Le Morane décolle à 5 heures 47, alourdi de 200 litres d’essence et de 60 litres d’huile de ricin. Garros est parti à la boussole, avec un moteur qui subit deux pannes, au large de la Corse et au-dessus de la Sardaigne. Il lui restera 5 litres d'essence quand il se pose à Bizerte.

À Marseille, puis à Paris, l’aviateur est accueilli en triomphe. Il faut dire qu’après cet exploit, le vainqueur de la Méditerranée deviendra la coqueluche de la France et du Tout-Paris. Cocteau qui, comme l’a dit Jean-Jacques Kihm, l’un des meilleurs connaisseurs du poète, «avait une véritable passion d’être l’ami des gens les plus célèbres de son temps», a garros_timbreréussi à se faire présenter au héros de la Méditerranée, qui l’emmènera plusieurs fois en avion.

Tous ses pairs les plus prestigieux félicitent l’aviateur de son exploit, et déjà, la presse évoque les premières lignes aériennes, qui ne verront réellement jour qu’après la guerre.

Garros sera à l’origine, avec Jacques Mortane, de l’association qu’ils appelleront tout simplement “Le Groupe”, réunissant une quinzaine de vedettes de l’aviation. Ce Groupe a entre autres vocations de venir en aide aux veuves et orphelins de leurs camarades aviateurs ayant trouvé la mort, et ils étaient déjà nombreux à avoir payé leur tribut à leur passion. Pour récolter des fonds, il leur suffisait d’organiser meetings et exhibitions.

 Source : Wikipédia

 

REGARDONS D’AUTRES ÉVÈNEMENTS OCORRUS EN 1913, dans le Monde en général et dans l’Aviation en particulier.

DANS LE MONDE:

- Création du Conseil Supérieur de l’Enseignement primaire en AOF.

- Le docteur Albert Schweitzer arrive à Lambaréné au Gabon où il installe son hôpital.

- Promulgation en Afrique du Sud des premières lois d'apartheid, ségrégation à l'égard des Noirs. Le 1913_1Native Land Act n°27 fixe la part des terres réservée à chaque communauté en Union sud-africaine. Les Noirs se voient attribuer 8 % des terres cultivables, alors qu’ils forment plus de 67% de la population. Il leur est interdit de posséder et d’acheter des terres hors des réserves. Plus d’un million sont expulsés des terres qu’ils cultivaient. Dépossédés de leurs terres, les Noirs vont travailler dans les mines et les plantations européennes.

- Soulèvements anti-portugais en Angola. Création de la “Liga Angolana” à Luanda.

- Création à Brazzaville par les pères du Saint-Esprit d’un Club des Jeunes avec pour mission de diffuser la pratique du football.

- Origine du culte mumbo, au Kenya : un gigantesque serpent sorti du lac Victoria aurait adressé un message à un homme, lui enjoignant de prêcher contre le christianisme et les Européens. Il prédit la fin prochaine et spectaculaire de la domination des Blancs.

- 468 écoles franco-arabes en Algérie.

- Famine au Tchad et en Éthiopie.

- Le Nigeria, sous l’impulsion des commerçants haoussa, produit près de 20 000 tonnes d’arachides.

- Décret de création de la Faculté de Médecine et de Chirurgie de São Paulo.

- Fin du percement du Canal de Panamá.

-  Marche des suffragettes à Washington.

-  Inauguration de la Central Station à New York, la plus grande gare du monde.

- XVIe amendement de la constitution américaine instaurant un impôt fédéral sur le revenu.

- Début de la présidence américaine démocrate de Thomas W. Wilson.

- Création de la Fondation Rockefeller.

- Montage à la chaîne dans les usines de la Ford Motor Company : la productivité augmente de 400%.

- Grève des mines du charbon du Colorado. Les grévistes de Colorado Fuel & Iron Corporation, propriétés de la famille Rockefeller, sont expulsés des logements qu’ils occupaient dans les villes possédées par la compagnie minière. Soutenus par l’United Mine Workers Union, ils établissent des campements de tentes dans les collines voisines et maintiennent les piquets de grève. Les hommes de l’agence Baldwin-Felt detective effectuent des raids armés sur leurs campements et des grévistes sont assassinés. Le gouverneur du Colorado fait appel à la garde nationale, qui introduit des briseurs de grève de nuit et réprime les manifestations.

- Dépression économique aux États-Unis à l’automne. Crise des affaires, déflation des prix agricoles, chômage, sous production dans l’industrie.

- Le 13e Dalai Lama a réalisé une déclaration publique puis un édit proclamant l'indépendance du Tibet vis-à-vis de la Chine.

- Accord sino-russe reconnaissant l’autonomie de la Mongolie extérieure. Le gouvernement russe interdit aux Mongols toute intervention en Mongolie intérieure.

- Victoire navale grecque sur la Turquie à la bataille de Lemnos.

- Le révolutionnaire russe Joseph Staline est arrêté et exilé à Touroukhansk, en Sibérie, par le gouvernement tsariste.

- En Russie, célébration du tricentenaire de l’avènement de la maison Romanov sur le trône impérial, convainquant le tsar Nicolas II de sa popularité.

- Le roi Georges Ier de Grèce est assassiné. Son fils Constantin Ier lui succède.

- Attentat anarchiste contre le roi Alphonse XIII d'Espagne à Madrid.

- Le Parti ouvrier belge déclenche une vaste grève générale pour protester contre le refus de Chambre d’adopter le suffrage universel.

- Traité de Londres mettant fin à la première guerre balkanique. La Turquie vaincue perd la plus grande partie de ses territoires européens. Grecs, Bulgares et Serbes doivent se partager la Macédoine. Dissensions immédiates entre les vainqueurs.

1913_2- Deuxième guerre balkanique. À la suite de l’entrée des troupes bulgares en Macédoine, la Grèce et la Serbie déclarent la guerre à la Bulgarie. La Roumanie se range aux côtés de la Serbie et de la Grèce. Les États balkaniques signent un armistice à Bucarest. Le gouvernement allemand freine l’Autriche-Hongrie lorsqu’elle envisage d’intervenir aux côtés de la Bulgarie contre la Serbie. Traité de paix de Bucarest qui consacre la défaite de la Bulgarie dans la deuxième guerre balkanique. La Grèce et la Serbie se partagent la majeure partie de la Macédoine. La Roumanie reçoit la Dobroudja méridionale. La Bulgarie acquiert la Thrace occidentale et le nord-est de la Macédoine. La Grèce acquiert la Crète et les îles de la mer Égée. Création de la Principauté d’Albanie.

- Création du ministère de l’instruction publique au Portugal.

- L’Allemagne, l’Italie et l’Autriche-Hongrie concluent une convention navale prévoyant une concentration des moyens afin de couper les communications entre la France et l’Algérie.

- Crise économique en Allemagne due à la cherté de l’argent.

- Les femmes obtiennent le droit de vote pour toutes les élections en Norvège.

- Les PTT suisses commencent à remplacer la poste à cheval par le car postal.

- De 1911 à 1913, 226 000 personnes émigrent du Portugal (90 000 en 1912), en majorité vers le Brésil.

- Naissances :  Richard Nixon, président des Etats-Unis ; Rosa Parks, mère du mouvement des droits civiques ;  René Clément, réalisateur français ; Charles Trenet, chanteur français ; Aimé Césaire, poète et homme politique français ;  Gerald Ford, président des États-Unis de 1974 à 1977 ;  Roger Garaudy, philosophe et politicien français ; Makarios III, archevêque orthodoxe, premier président de la République de Chypre ; W. Mark Felt, dit Gorge profonde, n°2 du FBI, à l'origine du scandale du Watergate ; Jesse Owens, athlète américain ; Claude Simon, écrivain français, Prix Nobel de littérature 1985 ;  Robert Capa, photographe américain d'origine hongroise ; Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon pendant la Seconde Guerre mondiale, condamné en 1987 pour crimes contre l'humanité ; Burt Lancaster, acteur américain ; Vivien Leigh, actrice britannique ; Albert Camus, écrivain français ; Jean Marais, acteur français .

Décès : Rudolf Diesel, inventeur de la machine thermique à combustible lourd.

 

DANS L’AVIATION :

- La Fédération aéronautique internationale a communiqué que 2 490 pilotes étaient brevetés à la fin de 1912, dont 966 en France, 382 en Grande-Bretagne, 345 en Allemagne, 193 aux États-Unis, 58 en Belgique, 27 en Suisse et 1 en Egypte.                 (Janvier) 

-Aux Etats-Unis, lors d’une tentative pour établir un record féminin d’altitude, l’indicateur d’huile debernetta_miller Bernetta Miller s’est cassé. Couverte d’huile et en partie aveuglée, elle a réussi cependant un atterrissage d’urgence.                (Janvier) 

oscar_bider- Parti de Pau, le pilote suisse Oscar Bider a franchi les Pyrénées à une altitude de 3 500 mètres à bord de son Blériot et s’est posé à l’aérodrome de Cuatro Vientos. Il avait obtenu son brevet le 8 décembre 1912.                (Janvier) 

- Charles Nieuport a été victime d’une avarie de gauchissement en vol, en réceptionnant les triplaces pour l’armée. Son mécanicien Guyot, qui l’accompagnait, est mort avec lui.               (Janvier) 

- De Sakoff, un mercenaire russe travaillant pour les Bulgares, a lâché six bombes sur le fort Bezhani occupé par les turcs. Les bombes, fixées sur les ailes, étaient reliées par une corde aux bottes du pilote, qui a déclenché lui-même le largage.                (Février) 

- L’Olympic Aero Show a été ouvert en présence de Winston Churchill. Vickers y a présenté le Destroyer EFB 1, biplan de combat expérimental commandé par l’Amirauté.               (Février) 

- Le Comité national d’aviation français a reçu presque quatre millions de francs de souscription pour l’armée. Elle pourra ainsi acquérir environ 170 avions, créer 79 bourses pour former des pilotes et aménager 32 stations stratégiques d’atterrissage.                (Février) 

- Rapidité et économie : la démonstration de l’aviateur Gilbert tient dans ces deux mots. Elle a été convaincante. En reliant Lyon à Paris en 3 h 10 min, consommant seulement 60 litres d’essence et 5 litres d’huile, Gilbert a montré l’évidente supériorité de l’avion sur le train. Même en 3ème classe, un voyage identique en train revenait plus cher et durait évidemment bien plus longtemps. Les voyageurs se laisseraient-ils un jour séduire par ce moyen de transport ? À la date, il restait encore une aventure dangereuse.               (Mars) 

- L’armée américaine croyait fermement à l’avenir de l’aviation. Au moment où ses troupes s’apprêtaient à intervenir au Mexique, le First Aero Squadron a été formé au Texas. Stationnée à Texas City cette escadrille, commandé par le capitaine Chandler et équipée de biplans Wright, devrait
être chargée de missions d’observation le long de la frontière mexicaine.                (Mars) 

- Le “ Daily Mail” offrait un prix de 10 000 livres à qui réaliserait la traversée de l’Atlantique sans escale en moins de 72 heures. Il a lancé aussi un prix de 5 000 livres pour un Tour de la Grande-Bretagne effectué sur un hydravion de conception et de fabrication anglaises.                (Avril) 

- Gustav Hamel est arrivé à Cologne en provenance de Douvres par un vol sans escale de 4 h 18 min àgustav_hamel bord d’un monoplan Blériot XI.              (Avril) 

- Allan Loughead a réussi un vol au dessus de la baie de San Francisco, à bord de l’hydro-aéroplane Model G qu’il avait construit avec son frère Malcolm.             (Juin) 

tiny_broadwick- Tiny Broadwick, âgée de 18 ans, a sauté d’un aéroplane volant à 305 mètres d’altitude avec le parachute de soie enfermé dans un sac qu’a inventé son père, Charles Broadwick.               (Juin) 

- Marcel Brindejonc des Moulinais, né près de Saint-Brieuc, a forcé l’admiration de la population de Saint-Pétersbourg. Il est arrivé aux commandes de son Morane-Saulnier et l’accueil des habitants de la capitale a été à la mesure de son exploit. Son ambition était de montrer à l’Europe la qualité des aéroplanes français, l’aviateur entendait voler avec n’importe quel vent, se poser sur des terrains inconnus et traverser des étendues maritimes. Parti de Villacoublay, il a rejoint Varsovie dès le premier jour à une vitesse moyenne de 170 km/h. Son désir demarcel_brindejonc_des_moulinais rejoindre directement Saint-Pétersbourg a été contrarié par le mauvais temps et il a dû multiplier les escales avant de se voir récompensé de ses efforts.                (Juin)  

- Aux Pays-Bas, le Service aéronautique de l’armée a été créé par décret royal. Ses aéroplanes étaient employés dans les manœuvres militaires depuis 1911.                 (Juillet) 

- En Grande-Bretagne, invoquant l’acte de 1625, le maire de Hull a interdit à Whitehouse, pilote d’essai chez Handley Page, de voler le dimanche au-dessus de la ville. Son avion s’était écrasé la veille, mais Whitehouse l’a réparé à temps pour braver l’interdiction et a décollé, acclamé par 7 000 opposants au repos dominical.                 (Juillet) 

rene_caudron- René Caudron a fait une énorme publicité pour l’usine familiale : il a été le premier aviateur à avoir fait des photos aériennes en survolant la capitale chinoise. Son frère Gaston et lui seront les premiers constructeurs français à vendre des avions aux Chinois. La renommée des frères Caudron n’était plus à faire et leur usine fonctionnait à plein rendement. Ils étaient déjà un des fournisseurs attitrés de l’armée française, pour laquelle ils faisaient aussi la formation des aviateurs.                 (Juillet) 

- Aux Etats-Unis, Lawrence Sperry, sur l’hydravion Curtiss F, a fait unelawrence_sperry+pere démonstration du stabilisateur fondé sur les propriétés du gyroscope, inventé par son père Elmer Sperry.                (Août) 

- À Deauville, pour le concours d’hydravions, Maurice Farman a engagé deux biplaces à flotteurs. L’un piloté par Renaux et l’autre par Gaubet, ont obtenu le premier prix ex-æquo.                   (Août) 

-  C’était un record établi dans un pays pourtant peu réputé pour être  en avance sur le plan aéronautique. Le constructeur russe Igor Sikorsky venait en effet d’enregistrer igor_sikorskyun vol de 1 h 54 avec huit personnes à bord de son avion quadrimoteur, le Grand. Cet avion possédait un train d’atterrissage comprenant 16 roues. L’ingénieur Sikorsky s’était déjà fait connaître en 1909 pour ses recherches sur l’hélicoptère. Son record prouvait son génie de façon spectaculaire et magistrale.                  (Août) 

- Disparition tragique de Samuel Cody. Son hydravion était unsamuel_cody appareil de 18 mètres d’envergure qu’il avait conçu pour la course du Tour de Grande-Bretagne. Cette disparition a accablé sa famille et ses nombreux admirateurs. Des funérailles militaires ont été organisées en son honneur.              (Août)  

- Pour la seconde année consécutive, la coupe Gordon Bennett a été remportée par un monoplan monocoque Déperdussin avec Maurice Prévost aux commandes.                 (Septembre) 

adolphe_pegoud- C’est à bord de son Blériot qu’Adolphe Pégoud a effectué  le premier looping. Pour préparer son exploit il s’était entraîné à rester jusqu’à vingt minutes la tête en bas dans son cockpit monté à l’envers. Le 19 Août, à Duc, ce jeune aviateur était devenu célèbre en quelques instants. Décollé seul aux commandes d’un Blériot sacrifié pour l’expérience, Pégoud, arrivé à bonne hauteur, a libéré une voilure fixée sous le fuselage du monoplan. Le parachute, construit par Bonnet, s’est ouvert alors facilement arrachant le pilote de son siège. C’est après avoir observé les cabrioles de son avion, avant que celui-ci ne s’écrase qu’il décide de réaliser des figures d’acrobatie aérienne. L’honneur d’avoir effectué le premier looping de l’histoire lui revient. Adolphe Pégoud, pilote depuis sept mois, a complété son looping par des acrobaties : tonneaux, glissades en arrière, descentes en S et en vrille. La foule s’est enthousiasmée pour ce virtuose de l’air tandis que la presse l’a surnommé le Roi de l’air.                 (Septembre) 

- Le lieutenant Ronin a décollé de Villacoublay à 7 heures avec à bord dejules_vedrines son Morane-Saulnier un sac de 10 kg de courrier. Il s’est posé à Pauillac à 14 h 35 et a transmis le courrier au paquebot Pérou qui partait pour les Antilles.                (Octobre) 

- Pierre Chanteloup a réussi à faire un looping avec un biplan Caudron.                (Novembre) 

- Deux mercenaires américains se sont affrontés au pistolet dans les airs, sans qu’il y ait  de victime. Un était au service du révolutionnaire Pancho Villa et l’autre volait pour le général Huerta.                (Novembre) 

- Un triomphe attendait Jules Védrine à son arrivée en Egypte. Parti de Nancy le 20 novembre, à bord d’un Blériot, il est passé par l’Europe centrale et l’Asie Mineure, ce qui représentait une distance de 5 400 km. Prague, Vienne, Belgrade, Constantinople, Beyrouth et Jaffa ont été les principales étapes de son raid. Ce nouveau succès, qui faisait beaucoup pour le prestige de la France, confirmait aussi la valeur de ce pilote déjà chéri du public. Cet ancien mécanicien a conquis la gloire par sa fantaisie toute faubourienne autant que par son incroyable mépris du danger.                (Décembre)