lot_logoLa Polskie Linie Lotnicze LOT (en anglais, LOT Polish Airlines) est la compagnie aérienne nationale de la Pologne. Créée le 1er janvier 1929, c'est l'une des plus anciennes au monde. Les premiers avions utilisés étaient des Junkers F13 (15 exemplaires) et Fokker F.Vlla/1m (6 exemplaires).

LOT a rejoint l'alliance de compagnies aériennes Star Alliance en 2003 et possède une filiale : EuroLOT, junkers_f-13qui assure les vols intérieurs en Pologne.

Un peu d’histoire : en 1925, Aerolloyd, une compagnie privée qui effectuait depuis 1922 des vols réguliers entre Gdańsk, Varsovie et Lviv  a été transformée en Aerolot et son aéroport de base transféré de Gdańsk-Wrzeszcz à Varsovie-Mokotów. La compagnie The Aero a été fondée à Poznań et a commencé ses opérations sur la route Poznań-Łódź-Varsovie.

En 1928, la division de l'aviation civile du ministère des transports a décidé de dissoudre toutes les compagnies aériennes privées. En décembre, une compagnie publique nationale a remplacé ces compagnies : la Linie Lotnicze LOT.

En 1929, le 1er janvier, ont débuté les vols de LOT. Le nom de la société a été complété par l'adjectif polonais : Polskie Linie Lotnicze LOT Sp. z o.o..

En 1930, la LOT a été admise au sein de l'IATA et a reçu le code “LO”. Les premiers vols internationaux (à Bucarest) ont débuté le 1er avril 1930.

Ayant cessé ses opérations durant la Seconde Guerre mondiale, la compagnie a repris ses activités en 1945 après avoir reçu 10 avions Lisunov Li-2 et 9 Douglas DC-3. Les vols domestiques ont repris le 1er avril et les vols internationaux le 11 mai 1945.

L’influence soviétique après la Seconde Guerre mondiale a fait que LOT élargit sa flotte avec des machines provenant de l’URSS. Ainsi, la compagnie reçoit successivement des Il-18 (permettant des vols vers l'Afrique et le Proche-Orient), des An-24, des Tu-134 et finalement des Il-62 (permettant la mise en place des vols transatlantiques vers Montréal et New York).

En avril 1989 LOT a commencé à remplacer son ancienne flotte d'avions soviétiques par l'achat de Boeings 767-200ER, puis, en août 1991 d'ATR 72-200, en décembre 1992 de Boeing 737-500 et en avril 1993 de Boeing 737-400.

En 1992, elle est devenue une société anonyme.

En 1996, elle crée EuroLOT pour exploiter ses lignes intérieures déficitaires.

star_alliance_logoLe 26 octobre 2003 LOT a adhère à la Star Alliance, devenant son 15e membre.

En 2004, elle crée Centralwings, une compagnie aérienne à bas prix qui, ne parvenant pas à l'équilibre financier, renoncera à assurer des liaisons régulières à partir de l'automne 2008 et tentera de subsister en exploitant uniquement le segment des vols charters. Elle sera finalement dissoute en mars 2009.

Le 26 février 2010, Reuters rapporte des propos tenus dans le journal “Rzeczpospolita” selon lequel, un rachat de la compagnie par Turkish Airlines, est envisagée. Le 26 mars 2010, le même journal annonce que 6 propositions ont été remises à l'Etat polonais qui détient 93% du capital de la compagnie. Les compagnies suivantes seraient sur les rangs pour le rachat : Air France-KLM, Lufthansa et Turkish Airlines.

Actuellement la compagnie emploie 4200 personnes et propose 49 destinations dans 31 pays. Le hub principal est situé à l'aéroport de Varsovie.

Source : Wikipédia

REGARDONS D’AUTRES ÉVÈNEMENTS OCORRUS EN 1929, dans le Monde en général et dans l’Aviation en particulier.

DANS LE MONDE:

 

- Convention de Genève, signée par 48 pays, sur les prisonniers de guerre.

- Signature de la Convention de Varsovie, réglementant le transport international par aéronef.

- Léopoldville devient capitale du Congo belge à la place de Boma.

- Fondation de la Liga Nacional Africana à Luanda.

- Pétition et manifestation contre le code de l’indigénat et en faveur de la nationalité française dans les colonies africaines.

- Rapport Grimshew sur le travail forcé en Afrique noire remis à Genève au Bureau international du travail.

- Fondation de l’United African Company (UAC), par le regroupement des principales filiales de la société Unilever, qui obtient une place jamais égalée sur le continent (exportations d’oléagineux).

- Aux Etats-Unis, la foule se presse devant la Bourse après le krach. Élection de Franklin1929_1 Delano Roosevelt comme gouverneur de l'État de New York.

- Herbert Hoover devient le 31ème  président des États-Unis (fin en 1933).

- Promulgation d’une législation sociale avancée et d’une nouvelle Constitution en Équateur.

- Grèves du textile dans les Carolines et au Tennessee au printemps (USA).

- Début de la crise de Wall Street (New York). En fait, le taux de croissance est nul dès le premier trimestre aux États-Unis. Six banquiers créent un “pool” de 240 millions de dollars destinés à enrayer la crise en relançant les achats. L’effondrement des cours s’accélère. “Mardi noir” à Wall Street, marquant le début de la Grande Dépression. 16,5 millions d’actions sont vendues et l’indice Dow Jones s’effondre. Au plus bas de la séance, les titres ont perdu en moyenne 30% de leur valeur.

- Le Tadjikistan devient une République socialiste soviétique, membre à part entière de l’Union soviétique. Le territoire de Khojand, situé dans la vallée du Fergana, qui appartenait à l’Ouzbékistan lui est rattaché. Cet État est valorisé en raison de son identité persane en opposition au monde turc. Moscou lui octroie cependant la partie orientale du Gorno-Badakhchan (Pamir), peuplé de Kirghizes.

- Aux Indes orientales néerlandaises, Soekarno est arrêté avec sept autres dirigeants et condamné à la réclusion (fin en 1931).

- Aux Indes britanniques, Jawaharlal Nehru devient président du parti du Congrès à la session annuelle de Lahore. Il lui assigne pour objectif l’indépendance complète.

- Chaïm Weizmann crée à Zurich l’Agence juive, branche palestinienne de l’Organisation sioniste mondiale fondée en 1920, chargée d’organiser le développement des implantations juives en Palestine.

- Dictature royale sur le Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes (fin en 1934). Le roi Alexandre 1er suspend la Constitution de 1921, proclame la dissolution du Parlement et de tous les 1929_2partis politiques. Il tente d’imposer l’unité nationale sous la direction des Serbes. Les provinces traditionnelles sont divisées en neuf entités géographiques, les banovines qui nient les identités culturelles des nations. En réponse au coup de force d’Alexandre 1er, un certain nombre de Croates se tournent vers le terrorisme et fondent, sous la direction d’Ante Pavelić, le mouvement des oustachis (les Insurgés).

- Publication dans Le Petit Vingtième de la première bande dessinée de l'illustrateur Georges Remi, alias Hergé, intitulée “Tintin au pays des Soviets.

- Expulsion de Léon Trotski hors d'URSS.

- Staline est devenu le chef incontesté du parti communiste et le maître du pays. Pour gouverner, il s’appuie sur l'appareil du parti et sur la police. Il nomme ses proches aux postes clés.

- Signature des accords du Latran entre le gouvernement italien de Benito Mussolini et le Cardinal Gasparri, secrétaire d’État du Saint-Siège. Ils garantissent la souveraineté du pape sur le territoire du Vatican ainsi que le caractère officiel de la religion catholique en Italie. En échange, le Vatican renonce au pouvoir temporel et reconnaît le royaume d’Italie avec Rome pour capitale et la maison de Savoie comme dynastie régnante. Le Saint-Siège obtient une confortable indemnité en compensation des territoires perdus. Concordat, à Rome, entre Mussolini et Pie XI : réconciliation entre le Royaume d'Italie et l'Église. Création de l'État de la Cité du Vatican comme support et garant de l'indépendance de l'Église catholique romaine.

- Naissance officielle de la télévision publique au Royaume-Uni (Standard 30 lignes ; 12,5 images/secondes).

- Élections législatives en Italie. La liste du Grand Conseil du fascisme est approuvée par 8 506 575 “oui” contre 136 198 “non”. Le taux de participation a été de 89,63%.

- Exposition universelle de Barcelone.

- Fondation du Parti de l'indépendance islandais qui deviendra le premier parti du pays.1929_3

- Aristide Briand lance l'idée de fédération européenne.

- Carlo Rosselli fonde à Paris le mouvement Giustizia e Libertà.

- Le Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes devient le Royaume de Yougoslavie.

- Mgr Manuel Gonçalves Cerejeira est nommé Cardinal-patriarche de Lisbonne (fin en 1971). Il soutiendra le régime de Salazar.

- Joseph Staline annonce la  «liquidation des koulaks en tant que classe». Les Koulaks (paysans aisés) sont expropriés, arrêtés et fusillés. Il s’agit de reprendre la terre aux paysans pour la collectiviser suivant le système des kolkhozes et des sovkhozes.

- Tiraspol devient capitale de la Moldavie.

- Rejet du projet de constitution de la monarchie espagnole.

- Réforme de l’administration communale en Italie : les maires élus sont remplacés par des podestats nommés par le gouvernement.

- Heinrich Himmler prend le commandement des SS et en fait un corps d’élite.

- Sortie en librairie du livre “À l'Ouest, rien de nouveau” écrit par Erich Maria Remarque.

- Plan Young sur les réparations. Réduction des dommages de guerre dus par l’Allemagne.

- Manifestation communiste à Berlin malgré l’interdiction.

- La police coloniale néo-zélandaise abat onze manifestants sans armes à Apia. En réponse, le mouvement Mau réclame l'indépendance des Samoa. Bien plus tard, en 2002, la premier ministre néo-zélandaise Helen Clark présentera ses excuses au peuple samoan pour cette tuerie.

- Inauguration du Museum of Modern Art (MOMA) à New York.

- Fortes inégalités aux États-Unis : selon un rapport de la Brookings Institution, les 36 000 familles les plus riches disposent de ressources supérieures à celles de 12 millions les moins fortunées, et 20 des 27 millions de familles ne reçoivent pas les 2 500 dollars de revenu annuel considéré comme décent. Six millions d’entre elles sont proches de la misère (moins de 1 000 dollars par an).

- La crise aux États-Unis plonge l’Amérique latine dans un marasme économique dont elle ne sortira qu’après la Seconde Guerre mondiale. Quatre mécanismes conjuguent leurs effets. Les importations des pays développés baissent fortement, privant les pays en voie de développement de leurs principales sources de revenus. Les termes de l’échange évoluent dans un sens défavorable aux pays latino-américains. Le marché international de capitaux s’effondre et les transferts de capitaux vers l’Amérique latine s’inversent et deviennent négatifs entre 1929 et 1932. Le niveau des prix mondiaux diminue fortement ce qui pénalise les pays débiteurs.

- Au Mexique, la crise provoque une chute drastique du pouvoir d’achat, mais les gouvernements se montrent plus enclins à tenter d’attirer les capitaux étrangers et répriment tous les mouvements sociaux.

- Le Brésil, déjà en pleine crise depuis 1924, double la mise. Il subit de plein fouet les retombées du crash boursier américain. Les marchés européens se ferment, les cours des matières agricoles s'effondrent avec en particulier ceux du caoutchouc et du café. Le gouvernement ne peut plus résister et le régime dictatorial tombe. Les devises ne rentrent plus, les Brésiliens ne peuvent plus acheter à l’extérieur, ce qui stimule l’activité industrielle. La capacité de production est utilisée à plein.

- L'Équateur est profondément touché par la crise économique mondiale du fait de sa dépendance à la monoculture du cacao. Cette crise aboutira à 15 ans de chaos politique.

- La crise secoue l’économie indonésienne. La culture de la canne à sucre s’effondre et 140 sucreries sur 178 doivent être fermées. Le sucre ne retrouvera jamais son importance. Le caoutchouc, le thé et le café sont atteints. Au total les exportations diminuent des deux tiers passant de 1,577 milliard de florins en 1928 à 541 millions en 1932. La crise entraîne un chômage qui touche les employés européens et les travailleurs indonésiens, principalement dans le sucre. Les chômeurs regagnent leurs villages surpeuplés, ce qui provoque des troubles.

- 2 356 000 chômeurs en Allemagne. La crise économique mondiale atteint le pays à la fin de l’année.

- Les banques américaines demandent le remboursement immédiat des prêts accordés au Royaume-Uni, mettant beaucoup d’entreprises en difficultés. L’agriculture anglaise souffre de l’engorgement des marchés mondiaux et de la chute des prix. Sous l’effet de la contraction des échanges internationaux (de deux tiers entre 1929 et 1933), les exportations chutent. Hausse importante du taux de chômage.

- La paysannerie roumaine souffre de l’effondrement des cours des denrées agricoles.

- En Tchécoslovaquie, la crise économique provoque une chute de 40% de la production industrielle en quatre ans.

- Naissances :  Martin Luther King, pasteur baptiste et homme politique américain, militant de l'intégration des noirs ;  Milan Kundera, écrivain de langues tchèque et française ; Bob Denard, militaire et mercenaire français ;  Jacques Brel, chanteur, acteur et réalisateur belge ; Édouard Balladur, homme politique français ; Audrey Hepburn, actrice américaine ; Tigran Petrossian, joueur d'échecs russe ; Ted Lapidus, couturier français ; Jacqueline Kennedy-Onassis, journaliste américaine et Première dame des États-Unis de 1961 à 1963 ; Francis Gary Powers, pilote de l’avion d'espionnage U-2 américain ; Hugues Aufray, chanteur, compositeur et interprète français qui fera connaître la musique folk en France ; Yasser Arafat, homme politique palestinien ;  Claude Nougaro, chanteur et compositeur français ;  Jean Amadou, humoriste, écrivain, chroniqueur radio et chansonnier français ; Lev Yachine, gardien de but soviétique ; Grace Kelly, actrice américaine et princesse de Monaco ; Philippe Bouvard, auteur-journaliste-présentateur français ; John Cassavetes, acteur et réalisateur américain .

-Décès : Ferdinand Foch, Maréchal de France et homme d'État ;  Carl Benz, mécanicien allemand et fondateur de Daimler-Benz AG ; Georges Courteline, dramaturge français ; Wenceslau de Moraes, Officier de la marine et écrivain portugais ; Serge Diaghilev, inventeur, animateur et directeur de la troupe des Ballets russes ; Georges Clemenceau, homme d'État français ; Émile Loubet, ancien Président de la république française.

DANS L’AVIATION 

- Le pilote Paul Vachet a effectué le premier vol hebdomadaire Buenos Aires-Asunción.                  (Janvier) 

juan_terry_trippe- Juan Terry Trippe a formé la Pan-American-Grace Airways Inc (PANAGRA). En s’associant à égalité avec la W. Grace Corporation, Trippe allait exploiter une ligne postale entre le canal de Panama et l’Argentine.                   (Janvier) 

- Lady Mary Bailey, fille d’un pair irlandais, en véritable aristocrate, se rend à peine compte de la valeur de son exploit. En se posant sur son sol natal après un voyage d’un an, elle a appris qu’elle avait remporté le Britannia Trophy pour avoir parcouru en solitaire 27 950 km entre Londres et Le Cap, aller et retour. Partie le 9 mars 1928 sur son de Havilland Moth, elle était décidée à s’envoler pour l’Afrique du Sud, d’autant que son mari, sir Abe Bailey, y était. Elle est passée par le Soudan, le lac Victoria et le Tanganyika. C’est làlady_mary_bailey que son avion se retourne. Lady Mary était furieuse contre elle-même : tout était de sa faute, elle n’avait pas su prendre de l’altitude. N’importe quel pilote aurait alors abandonné. C’était mal connaître la Britannique qui, jamais ne s’avouera vaincue. Elle change d’avion et repart. Elle est arrivée au Cap le 30 avril et s’est précipitée pour s’excuser auprès de son mari. Elle était en retard, mais toutes ces montagnes se ressemblent tant ! Son voyage de retour a été plus long : elle a décollé du Cap le 21 septembre pour n’arriver que le 16 janvier à destination, en passant par le Congo belge et le Sahara.                 (Janvier) 

- Boeing a créé la United Aircraft and Transport Corporation. Elle disposait d’un capital de 146 millions de dollars et a acheté Pratt & Whitney.               (Février) 

- Retour à Paris du Farman F-190 d’Air Afrique qui a farman_f-190reconnu l’itinéraire Paris – Fort-Lamy. Le voyage de retour a duré 27 jours.                (Mars) 

- On les croyait perdus dans la cordillère des Andes. Épuisés et  affamés, Mermoz et Collenot ont rejoint Santiago. Mermoz avait tenté la traversée de la vertigineuse barrière. Il a décollé de San Antonio, en Argentine, avec Collenot et le comte La Vaulx. Une panne de moteur les a contraints à se poser surmermoz_et_collenot un plateau incliné, à 3 000 mètres. Tandis que le Laté roulait vers le précipice, Mermoz a sauté à terre et l’a arrêté. Collenot le répare dans le froid. Pour le retour, ils choisissent la route du nord. À 4 000 mètres d’altitude, l’avion est plaqué par un vent violent sur une paroi rocheuse. Le train d’atterrissage est faussé, puis les conduites d’eau éclatent sous l’effet du gel. Ils mettent trois jours pour réparer, avec les moyens de bord (ficelles, morceaux de vêtements). Reste le décollage. La moindre fausse manœuvre et c’est la mort au fond de l’abîme. Enfin, Mermoz arrache le Laté et descend en vol plané jusqu’à Copiapo.                 (Mars) 

argosy_city_of_glasgow- Cinq ans après  sa création, la compagnie britannique Imperial Airways a concrétisé le rêve de ses fondateurs, en ouvrant la route aérienne vers les Indes. L’Argosy City of Glasgow a décollé pour le vol inaugural. Une partie du voyage s’effectue par le train car Mussolini n’a pas accordé aux Anglais le droit de survoler l’Italie. Les passagers volent donc à bord de l’Argosy jusqu’à Bâle, où ils prennent le train pour Gênes. Là, ils embarquent sur l’hydravion Short Calcutta qui se pose à Alexandrie. La dernière étape, celle de Karachi, s’effectue à bord d’un DH.66 Hercules. Cet appareil trimoteur avait été choisi par sa grande fiabilité, malgré sa cabine équipée pour sept passagers seulement. La porte des Indes n’était ainsi qu’à une semaine de la Grande-Bretagne, pour la somme relativement modique de 130 livres sterling.                 (Mars) 

La compagnie Air Union a mis en place une liaison nocturne quotidienne Paris-Londres.                    (Avril) 

- Déjà dix ans. C’était au lendemain  de la guerre en 1919, qu’ont été créées la Compagnie des messageries aériennes et la Compagnie des grands express aériens. Quatre ans plus tard, la fusion des deux compagnies a donné naissance à Air Union. Pour célébrer comme il se devait cet évènement, l’aérodrome du Bourget a été en fête. Les avions les plus récents ont été exposés.                 (Avril) 

edward_link- La formation des pilotes est un des soucis majeurs des compagnies. Un Américain, Edward Link, fabricant de pianos, a inventé un appareil qui reproduisait  exactement les conditions de vol. Les commandes électropneumatiques permettaient aux élèves de retrouver les sensations d’un vol réel. Cet avion fictif facilitait l’apprentissage et permettait surtout de réduire le nombre d’heures de vol réel sur avion.                 (Avril) 

- L’aviatrice Amelia Earhart a réalisé avec un Lockheed Vega la première liaison directe Newark-Mexico en 14 heures 19amelia_earhart minutes.                   (Mai) 

- La Pan American Airways a inauguré son service passagers. Le voyage entre Miami et la zone du canal durait 56 heures avec escales à Belize et Managua.                 (Mai) 

Quinze minutes après le décollage de l’Oiseau Canari, qui tentait la traversée New York-Paris, Alfred Assolant et Armand Lotti découvrent un passager clandestin à bord, le journaliste Arthur Schreiber. La première réaction d’Assolant a été de crier à son navigateur René Lefèvre : «Passe-le par la porte et vite !».               (Juin) 

- Les deux hangars à dirigeables de l’aérodrome d’Orly sont achevés. Comme l’aéronautique militaire a cessé d’utiliser les dirigeables, ils abriteront des avions de l’aéronautique navale.               (Juin) 

À Caracas, le Congrès Vénézuélien a ratifié le contrat qui accordait à l’Aéropostale l’exclusivité du transport postal pour une durée de cinq ans.               (Juillet) 

klm- À Amsterdam, la compagnie KLM a ouvert la ligne d’Extrême-Orient, dont le terminus est Batavia (Djakarta). C’est un Fokker F-VII.3M qui a inauguré cette ligne postale, la plus longue du monde.               (Septembre)     

-  Le champagne a coulé à flots à bord du Graf Zeppelin. En 12 jours  12 heures et 20 minutes de vol, le dirigeable venait de boucler son tour du monde, soit 34 201 km. Le coût du vol (250 000 dollars) a été financé par des grands quotidiens. Lesgraf_zeppelin_1929 billets, eux, ont été vendus 2 500 dollars. 21 passagers et 41 membres d’équipage au départ de Friedrichs Hafen. Après l’Union Soviétique, il a traversé le Pacifique. Ensuite le dirigeable atterrit à Tokyo sous des acclamations. Étape suivante, les Etats-Unis. Puis c’était l’heure du retour.              (Septembre) 

- Une expérience capitale a eu lieu aux Etats-Unis. Le lieutenant James H. Doolittle, de l’United States Army Air Corps, a effectué un vol complet aux instruments. Aux commandes d’un biplace d’entraînement, une capote en toile lui masquant toute visibilité, il décolle de Mitchell Field, près de New York. Il suit un parcours déterminé et revient se poser, guidé uniquement par un récepteur radio spécial et les indications de ses james_h_doolittleinstruments. Deux radiobalises lui donnaient un signal pour rester sur l’axe de la piste, une troisième, en travers de seuil de la piste, lui faisait connaître le moment de couper les gaz. Le lieutenant Ben Kelsky n’a pas eu à intervenir sur les doubles commandes. En plus des signaux radio, il a utilisé trois instruments. L’horizon artificiel de Sperry lui a donné la position de l’appareil par rapport à l’horizon. Il a pu régler l’angle de montée et calibrer sa descente. L’altimètre de Kollsman lui a permis de contrôler son altitude. Le gyro-directionnel de Sperry a stabilisé l’indication de cap mieux qu’un compas.               (Septembre)   

- Ils étaient 150 passagers à bord d’un hydravion, pour un essai au-dessus du lac Constance. L’ingénieur Claude Dornier avait conçu le fameux Do claude_dorneir_et_do_xX, achevé en Juillet dans les ateliers d’Altenrhein, sur la rive suisse du lac. L’appareil possédait une envergure de 48 mètres et douze moteurs de 520 ch installés dans six nacelles au-dessus de la voilure. Sur le pont supérieur se trouvait l’équipage de dix hommes. Le pont inférieur se partageait en sept salons luxueux. La coque était dessinée comme celle d’un navire pour une tenue de mer impeccable. Les six réservoirs ne contenaient chacun que 16 000 livres de combustible. Assez, en tout cas, pour que les passagers et les neuf clandestins découverts à l’amerrissage effectuent un beau voyage…                (Octobre) 

Parti de Moscou, le Tupolev ANT-4, Ailes Soviétiques, est arrivé à New York après avoir couvert 19  840 km en vingt-trois étapes. C’était le premier appareil à relier l’Amérique dans le sens est-ouest. Par deux fois, les moteurs et le train d’atterrissage ont été changés.               (Novembre) 

alfred_comte- En rachetant une aile de Dewoitine, le constructeur Alfred Comte l’a montée sur un monoplace de chasse AC-1 et a grimpé à 10 000 mètres, battant le record suisse d’altitude.              (Novembre) 

- Parti de la base scientifique de Little America, sur la barrièrerichard_byrd de Ross, Richard Byrd, à bord d’un trimoteur Ford 4-AT, a réussi à survoler de pôle Sud.             (Novembre) 

- Ouverture de la ligne postale d’Air Asie, Bangkok-Saigon. Le voyage se faisait sur des potez_32Potez 32 et durait deux jours.              (Décembre) 

- Les hydravions CAMS d’Air Orient Lignes d’Orient ont effectué jusqu’au 31 décembre cinquante-neuf liaisons entre Marseille et Beyrouth.              (Décembre) 

- Nouvel exploit dans l’Atlantique Sud. Partis de Séville, Challe, le Français, et Larre-Borges, l’Uruguayen, ont relié l’Espagne au Brésil aux commandes de leur Oiseau Blanc, un Breguet équipé d’un moteur Lorraine de 450 ch. Ils ont ainsi parcouru 5 670 km et survolé l’océan sur 3 600 km. Les premières heures de la croisière ont été agréables et la TSF a permis aux pilotes d’avoir un contact permanent avec la terre ou avec des bateaux. Un orage les a déviés vers l’ouest. Puis survint une fuite du réservoir d’essence. Il ne leur restait que 50 litres de carburant. Il fallait atterrir au plus vite. En vue de la côte brésilienne, l’appareil est arrivé à atteindre Mabacuta. À l’atterrissage, l’aile droite heurta un obstacle au sol et l’avion capota. L’appareil fut détruit, mais les deux pilotes, indemnes, avaient atteint leur but.               (Décembre) 

costes_bellonte_et_breguet_super_bidon- Aucun appareil, aucun équipage n’avait  jamais relié Paris à New York. Il n’en fallait plus à Costes et Bellonte pour rêver de cette aventure. Ils avaient l’avion : Le Breguet  Super Bidon, orné du fameux point d’interrogation qui lui donnait son nom. Le 13 Juillet, ils décollent de Paris. Le vent soufflait avec tant de force au-dessus de l’océan qu’il a fallu se rendre à l’évidence : ils étaient à 4 000 km de New York et à 2 296 de Paris, mieux valait faire demi-tour. Le 27 septembre, les deux hommes repartent sur le même appareil. Seule la destination n’était plus la même : la Mandchourie. En franchissant les 7 905 km qui les séparaient de Tsitzikar, ils battent le record du monde de distance. Cette victoire n’a fait que les motiver davantage pour le fameux  Paris-New York qu’ils rêvent toujours d’effectuer. Bellonte se penche sur les problèmes du moteur : celui-ci devrait être amélioré pour développer 50 ch de plus. Il s’est intéressé également à la météorologie et à l’équipement radio.                (Décembre)