alexandre_yakovlevAlexandre Sergueïevitch Yakovlev, ingénieur aéronautique soviétique, est mort le 22 août 1989 à Moscou. Il était né le  1er avril 1906 aussi à Moscou.

Pendant ses études (terminées en 1931) à l'Académie aéronautique militaire de Moscou, il a participé à la construction d'avions d'entraînement et de compétition. Il travailla ensuite comme concepteur dans une usine aéronautique où il devint ingénieur en chef en 1934 et qui fut rebaptisée plus tard à son nom.

En 1937, il fut nommé directeur du bureau d'études des prototypes. De 1940 à 1948, il était vice-commissaire au peuple puis ministre de l'industrie aéronautique.

Au moment de l'agression de l'Union soviétique par l'Allemagne hitlérienne, il continuait de diriger le bureau d'études et fut chargé en parallèle (de fin 1941 à début 1942) de l'évacuation des usines vers le centre du pays et d'y organiser la production. Dans ses mémoires, Yakovlev relate ses entretiens avec Staline qui exerçait une forte influence jusque dans les moindres détails sur les divers aspects du développement de l'industrie, notammentyakovlev_yak-42 aéronautique et en particulier sur les avions de combat.

Yakovlev fut extrêmement prolixe. En plus d'avions d'entraînement et de compétition, il construisit des avions de transport, des chasseurs, des bombardiers et des hélicoptères. Ses modèles les plus connus sont les avions d'entraînement et de compétition UT-1, UT-2, Yak-11, Yak-18, l'avion de liaison et de transport Yak-12 et les chasseurs Yak 1, Yak-3 et Yak-9. Il avait aussi établi le projet du premier avion à réaction Yak-15 soviétique certifié en 1947, concurrent malchanceux du MiG-9.

On lui doit aussi l'hélicoptère à rotors en tandem Yak-24 wagon volant. Les modèles civils les plus connus sont aujourd'hui le Yakovlev Yak-40 et le triréacteur moyen courrier Yakovlev Yak-42 et de nombreux avions de voltige. Au total, le bureau d'études Yakovlev a réalisé une centaine d'avions différents. Yakovlev a reçu de nombreuses distinctions en récompense de son œuvre. Il fut décoré pas moins de sept fois de l'Ordre de Lénine. Il lui a été décerné également le titre de Héros du travail socialiste de l'Union soviétique. Il avait le grade de Général d'aviation.

Source : Wikipédia

REGARDONS D’AUTRES ÉVÈNEMENTS OCORRUS EN 1989, dans le Monde en général et dans l’Aviation en particulier.

DANS LE MONDE:

- La sonde spatiale Voyager 2 a survolé Neptune, dernière des huit planètes du système solaire à avoir été visitée au moins une fois par une sonde spatiale.

1989_1- Chute du mur de Berlin, marquant la fin symbolique de la guerre froide. Sommet de Malte de deux jours entre Gorbatchev et George H. W. Bush, au cours duquel ce dernier déclare que la guerre froide est terminée.

- Incident du Golfe de Syrte. Deux F-14 Tomcats américains ont abattu deux MiG-23 libyens.

- Création de l'Union du Maghreb arabe entre l'Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie.

- Retrait de l’Afrique du Sud en Namibie. Abolition de la ségrégation raciale et élections législatives multipartistes. La SWAPO obtient 57% des suffrages aux élections à l’Assemblée constituante.

- Annulation par la France d'une partie de la dette publique des pays africains.

- Élection de Frederik de Klerk à la présidence de la République en Afrique du Sud. Il s'engage à réformer l'apartheid.

- Au Brésil, Plano Verão (Plan d’été) qui gèle les prix, dissout cinq ministères pour faire des économies et crée une nouvelle monnaie, le nouveau cruzado.

- Coup d’État du général Andrés Rodríguez apportant la démocratie au Paraguay, après 35 ans de dictature de Stroessner.

- Naufrage du pétrolier Exxon Valdez au large du Canada, contenant 300 000 tonnes de pétrole brut, qui provoque une catastrophe écologique au sud de l’Alaska.

- Manifestation de près de 300 000 personnes à Washington pour la défense de l’avortement.

- Tuerie de l'École Polytechnique de Montréal, Marc Lépine a tiré sur 28 personnes et en a tué 14, toutes des femmes, avant de se suicider.

- Patricio Aylwin est élu président de la république du Chili avec 53,8% des suffrages. Départ du général Augusto Pinochet.

- L’Assemblée nationale du Panama a nommé Manuel Noriega chef de l’État doté de pouvoirs spéciaux. Opération Just Cause, intervention américaine pour «renverser Noriega, rétablir la démocratie, protéger les ressortissants américains et défendre les traités concernant le canal». Guillermo Endara prête serment sur une base militaire américaine. Le général Manuel Noriega se réfugie à l'ambassade du Vatican, assiégée par les troupes américaines. En janvier 1990, accusé d’être compromis avec des trafiquants de stupéfiants, il se rendra à la justice américaine.

- Au Brésil, se sont déroulées les premières élections démocratiques depuis trente ans et Fernando Collor de Mello devient le premier président de la République brésilienne réellement élu par le peuple.

- 200% d’inflation par mois en Argentine.

- Mort de l’empereur nippon Hirohito après 62 ans de règne. Son fils ainé Akihito lui a succédé.

- Fin du retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan. La guerre civile se poursuit jusqu’en avril 1992, quand les rebelles prennent le contrôle de Kaboul. Les combats reprennent entre les factions de la résistance, divisée entre musulmans radicaux et modérés, sunnites et chiites, et surtout entre ethnies, Pachtounes, Tadjiks, Ouzbeks ou Hazaras.

- Répression sanglante de manifestations au Tibet par les forces chinoises. Devant les manifestations pour l’indépendance et les émeutes, le chef du Parti communiste tibétain Hu Jintao a instauré la loi martiale au Tibet.

- La mort de Hu Yaobang, ancien Secrétaire général du Parti communiste chinois, incite les étudiants à se réunir sur la place Tiananmen à Pékin, où s'engagent des débats et où l'on signe des pétitions. Un mouvement spontané dans les grandes villes demande la libéralisation du régime, la lutte contre la corruption et la hausse des prix. Très vite, Deng Xiaoping, appuyé par le Premier ministre Li Peng et le chef de l'État Yang Shangkun, choisit la répression. L'armée chinoise réprime la révolte des étudiants sur la place Tiananmen à Pékin. Cet événement est couvert en direct à la télévision. Des affrontements d’une grande violence font des centaines de morts chez les étudiants, les ouvriers et les employés qui refusent d’obtempérer aux ordres, mais aussi chez les militaires. Le massacre ruine temporairement le prestige de la Chine, mise au ban de la communauté internationale.

- Nouvelle Constitution au Cambodge. La République Populaire du Kampuchéa reprend officiellement le nom d’État du Cambodge. Annonce par le Viêt Nam du retrait prochain de ses troupes du Cambodge. Retrait des troupes Vietnamiennes du Cambodge sous la pression internationale. L’émigration est arrêtée.

- Sommet sino-soviétique. La Chine et l’URSS reprennent des relations normales après une éclipse de trente ans.

- Le nom de la Birmanie est officiellement changé en Union du Myanmar et le nom de la capitale de Rangoon en Yangon.

- Des meetings populaires demandent la fin du règne du parti unique en Mongolie. De nouveaux partis, démocrate, social-démocrate et nationalistes se créent et exigent des réformes.

- Moscou retire ses chasseurs et ses bombardiers de la base vietnamienne de Cam Ranh et réduit fortement son aide militaire.

-L'Ayatollah Khomeiny lance un appel à l'exécution de l'écrivain britannique Salman Rushdie, pour1989_2 «blasphème».

- Le secrétaire d’État américain James Baker déclare qu’Israël devrait ouvrir le dialogue avec l’OLP.  Le Parlement israélien vote des propositions de paix définies par Yitzhak Shamir: élections dans les territoires occupés mais refus de la participation de l’OLP, autonomie provisoire durant trois ans, puis ouverture de négociation sur le statut final des territoires, mais refus d’un État palestinien. James Baker accepte le plan Shamir mais refuse l’idée d’une grande Israël. Arafat accepte l’initiative de Shamir mais en l’amendant (retrait partiel de l’armée israélienne, supervision des élections par l’ONU, retour des réfugiés, création définitive d’un État de Palestine).

- Émeutes populaires en Jordanie provoquées par la politique d’austérité mise en place par le FMI et le régime.

- Hussein de Jordanie a décidé de procéder à des mesures de libéralisation politique et s’en prend à la politique américaine jugée responsable de la situation économique. Il annonce de nouvelles élections et autorise les partis politiques interdits depuis 1957. Il appelle les pays pétroliers à lui fournir une aide économique et financière. Les élections en Jordanie ont montré une forte progression des islamistes, qui obtiennent 31 sièges sur 80.

- En Belgique, l'âge de la majorité est ramené de 21 à 18 ans.

- À Paris, inauguration de la pyramide du Louvre de l'architecte Ieoh Ming Pei.

- Révision de la constitution au Portugal. Privatisation des entreprises nationalisées.

 - Gorbatchev est reçu par le pape au Vatican et l’invite à Moscou.

Échec des négociations entre le gouvernement espagnol et l’ETA. En Espagne, le chômage touche 17,3% de la population active.

- Mikhaïl Gorbatchev devient président du Soviet suprême. Visite de Gorbatchev à Pékin. Voyage triomphal aussi en Allemagne de l'Ouest.

- Instauration du multipartisme en Hongrie, qui ne se désignera plus comme démocratie populaire.

- L'Union soviétique propose la liquidation de sa présence militaire à l'étranger (base et troupes) : c'est la fin programmée du Pacte de Varsovie.

- Helmut Kohl a présenté un plan de réunification de l'Allemagne. Il y propose de négocier dans un premier temps une union monétaire qui jetterait les bases d’une communauté économique. Totale liberté de circulation entre l'est et l'ouest de l'Allemagne.

- L’URSS compte 289 millions d’habitants.

- Naissances : Freddy Adu, footballeur américain ; Priscilla, chanteuse française.

- Décès Pierre Boileau, écrivain français ;  Salvador Dali, peintre espagnol ;   le prince Alphonse de Bourbon, duc d'Anjou et de Cadix, aîné des Capétiens et chef de la maison de France ;  John Cassavetes, acteur et réalisateur, américain ;  André Cayatte, réalisateur français ;  James Bond, ornithologue américain, célèbre pour avoir donné son nom au héros de Ian Fleming ;  Mouloud Mammeri, écrivain, anthropologue et linguiste algérien ;  Sergio Leone, cinéaste et réalisateur italien ;  Andreï Gromyko, homme d'État soviétique ;  Janos Kadar, homme d'État hongrois ;  Sir Laurence Olivier, acteur anglais ;   Herbert von Karajan, chef d'orchestre allemand ;  Hubert Beuve-Méry, journaliste français, fondateur du quotidien “Le Monde” ; Georges Simenon, écrivain belge ;  Kateb Yacine, poète, dramaturge et romancier algérien ;  Mélinée Manouchian, épouse et biographe de Missak Manouchian ; Andrei Sakharov, physicien et écrivain soviétique, Prix Nobel de la paix ;  Silvana Mangano, actrice de cinéma italienne ;  Samuel Beckett, écrivain irlandais ;  Max Favalelli, journaliste français ; Nicolae Ceaușescu, ex président roumain.

 

 DANS L’AVIATION:

b737_british_midland_airways- Un Boeing 737 de British Midland Airways, reliant Londres à Belfast, s’est écrasé le long d’une autoroute.                 (Janvier)

- Les pilotes de l’US Air Force ont été à nouveau autorisés à afficher des photos de machos dans la carlingue de leurs appareils, ce qui a provoqué un tollé général parmi les organisations féministes du pays.              (Janvier)

- Un Boeing 707 a explosé en heurtant la colline du Pico Alto. Il était en service depuis 21 ans et avait subi déjà sept réparations.             (Février)

- Arrivant à bord d’un Concorde d’Air France depuis Mombasa, via Madras, le maréchal Mobutu est embarqué à Hong-Kong sur son Boeing 707 vers Tokyo pour assister à l’enterrement de l’empereur Hirohito.                 (Février)

- Un Boeing 747 d’United Airlines a perdu une partie de son fuselage avant au-dessus d’Hawaii. Onze passagers voyageant en classe affaires ont été aspirés dans le vide.             (Février)

- Douze passagers trop corpulents ont été priés de descendre d’un avion surchargé d’Olympique Airways.              (Février)

- Ouverture du nouveau terminal 2D de l’aérogare 2 de Roissy.               (Mars)

- Midway Airlines a installé au dos des sièges de 31 de ses appareils un combiné téléphonique utilisable enmidway_airlines vol avec une carte de crédit.              (Mars)

- Arrivée à Sydney d’un Concorde de British Airways en provenance de Christburg en Nouvelle-Zélande. Il avait perdu une partie de son empennage au cours du vol. À Mach 1.8, le pilote avait entendu un léger bruit, mais en l’absence de signal d’alarme, a poursuivi le vol sans en tenir compte.              (Avril)

- Un Concorde d’Air France a apporté de Paris la plaque de bronze de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen prêtée par la France au Smithsonian Institution Museum (Washington).              (Avril)

- Héli Union a mis en service l’hélicoptère Sikorsky S-76 AF Gif, destiné aux hommes d’affaires.                 (Avril)

- American Airlines a été connectée au système de réservation informatisé Amadeus, qui regroupait 19 compagnies dans le monde.               (Mai)

- Le Pentagone a décidé de construire un énorme dirigeable. Doté de puissants radars, il serait chargé de surveiller les mouvements des trafiquants de drogue en Amérique du Sud.             (Mai)

- Air France a signé un contrat d’achat de douze Boeing 737-500 livrables à partir de 1991. Ils seraient dotés de réacteurs CFM 56-3, voisins de ceux équipant les Airbus A-320.             (Mai)

yves_roland-billecart- Yves Roland-Billecart, nouveau PDG d’Air Afrique, a prévu un plan de restructuration drastique pour sauver la compagnie.             (Juin)

- Seul le sang-froid du pilote Anatoli Kvotchour a permis d’éviter que leanatoli_kvotchour premier jour du Salon du Bourget ne soit marqué par un drame. Tout avait bien commencé pour Kvotchour et son MiG-29 Fulcrum-A, dont la foule avait admiré les manœuvres à basse altitude. Puis, alors qu’il poussait les gaz à fond après un passage à haute incidence, son réacteur tribord s’est éteint. Le pilote, craignant que son avion tombe sur le public, ne s’est éjecté qu’au dernier moment, 2,1 secondes avant l’impact, alors que le MiG était à 119 mètres du sol.                (Juin)

Un MiG-23, sans personne aux commandes, s’est écrasé près de Courtrai, tuant un jeune homme de 18 ans. Suite à un problème technique, son pilote s’est éjecté au-dessus de la Pologne. L’avion a continué sa route au-dessus des deux Allemagnes, puis il a été escorté par deux F-15 américains. Ils n’avaient ordre de l’abattre que s’il menaçait de s’écraser sur une ville.               (Juillet)

mig_23- Air France se régionalisait. Elle a acquis 35% du capital de TAT.              (Juillet)

- Succès de l’opération Propylée assurée par l’armée  de l’air, chargée de la protection aérienne de Paris durant le sommet des chefs d’État.               (Juillet)

- Les avions soviétiques ont été la révélation du Salon du Bourget. Le chasseur d’appui technique Sukoï-27, avec deux versions présentes, un monoplace et un triplace d’entraînement, a impressionné. Parmi les figures inédites, celle baptisée Cobra : évoluant à 450 km/h, il était brusquementsukoi-27 stoppé dans son vol horizontal, quand le  pilote, tirant à fond sur le manche, le cabrait, offrant toute la surface de son ventre au freinage. Au chapitre des innovations, il disposait d’un système de désignation des cibles intégré au casque du pilote qui, d’un simple mouvement de tête vers elles, faisait foncer son avion dessus. Et, plus insolite dans un appareil de combat, une douce voix féminine lui signalait les pannes.               (Juillet)

- Le Spirit of Australia s’est posé à Sydney. Il avait parcouru 17 840 km en 20 h 10 min, remportant ainsi le record de la plus grande distance parcourue par un quadriréacteur. Ce Boeing b-747-400_spiirit_of_australia747-400 avait quitté l’aéroport de Heathrow avec 23 personnes à son bord.  Son objectif : réaliser le premier vol direct Europe-Australie, les liaisons existantes exigeant plus de 24 heures. Bien qu’il ait, semble-t-il, bénéficié de vents favorables, ce vol n’en préfigurait pas moins ce que seraient les grands vols commerciaux de l’avenir. Faisaient partie de l’équipage, quatre commandants de bord.              (Août)

- À court de carburant, un Boeing 737 de Varig, reliant São Paulo à Belém, a atterri en catastrophe en pleine forêt amazonienne. Il y a eu 41 survivants sur les 53 passagers. Occupé à suivre la transmission d’un match de football, l’équipage avait mis le pilote automatique. Mais, suite à une avarie technique, l’avion a dévié de plusieurs degrés par rapport à la route prévue.              (Septembre)

- L’information a été donnée à la télévision : «pas de nouvelles du vol UT772». Le DC-10 avait décollé deaccident_uta N’Djamena à 12h13. Derniers contacts à 12h35. Bientôt la tragédie a été confirmée par la découverte des débris de l’appareil dans les sables du désert du Ténéré, près du massif nigérian de Termit. Le commandant de bord, Georges Raveneau, n’a pas adressé de message radio. L’avion d’UTA, qui assurait la ligne  Brazaville-N’Djamena-Paris, a été pulvérisé en plein vol. Parmi les 171 passagers, pour la plupart de nationalité française et où figuraient les 15 membres de l’équipage, il n’ya eu aucun survivant. La cause de cette catastrophe serait criminelle : les enquêteurs n’avaient pas encore procédé à l’analyse des deux boîtes noires mais, selon toute vraisemblance, une bombe avait été placée dans la soute à bagages. L’attentat n’avait pas été revendiqué. La piste qui menait aux terroristes chiites n’était semble-t-il à exclure.               (Septembre)

- Déroulement d’un vol Concorde CDG-Roissy/J.F. Kennedy : «Air France 001, autorisation alignement et concordedécollage piste 27, vent calme»- Le commandant fait claquer à fond de butée les quatre manettes des gaz. Les 83 tonnes de poussée font bondir Concorde. Le copilote annonce le passage des cent nœuds et le mécanicien confirme que les 4 lampes vertes son allumées. À 195 nœuds, Concorde fonce vers le ciel. ……………….. «Air France 001, autorisé niveau 590 sur J.F. Kennedy». Stable au niveau 280, le commandant annonce aux passagers qu’il va passer en accélération transsonique. Après avoir rallumé la postcombustion, un léger choc et, deux minutes plus tard, l’indication de Mach passe le chiffre “1” magique. Concorde brûle soixante-dix tonnes à l’heure. ……………….. «Shanwick good morning, this is Air France 001 passing Sierra Mike 20». Le copilote transmet au contrôle de Shanwick le passage du méridien 20º ouest sur la route directe. Concorde est au niveau 550, il monte au fur et à mesure qu’il se déleste. La vitesse est de Mach 2.02, soit 2 200 km/h. Le frottement de l’air a fait passer la température du nez de l’avion  à 130ºC. ……………….. «Concorde 001 clear to descend to 12 000 feet. QNH 1014». Le mécanicien, concentré sur ses pompes de carburant depuis le départ, transfère vers l’avant de l’avion onze tonnes de carburant. Le centre de gravité ainsi déplacé permet à Concorde de repasser en vol subsonique. Dans la cabine, deux hôtesses terminent de distribuer des cadeaux. ……………….. «Merde, avec cette approche, on va perdre 4 minutes». Le commandant aime les performances. Le copilote baisse le nez à 270 nœuds et le trainairbus_a-310-300 sort à 180. Concorde pèse encore 110 tonnes. Le mécanicien égrène la check-list d’approche. La pluie n’arrange pas les choses et les trois hommes cherchent les lampes flash, qui confirment la position et indiquent le début du dernier virage. ……………….. «Concorde 001, clear to land runway 13 left». Le virage à droite est négocié à la bonne altitude, la piste est devant, la vitesse descend à 179 nœuds. Le commandant se fait plaisir : pilote automatique débranché, il rectifie la trajectoire en fonction du vent de travers. Le mécanicien annonce 40 pieds, l’arrondi débute et, à 15 pieds, les gaz sont coupés. Nez en l’air, Concorde effleure la piste de J. F. Kennedy, 3h20 après avoir décollé de CDG-Roissy.               (Octobre)

- Un Airbus A-310-300 d’Air France, à long rayon d’action, a inauguré la ligne directe Lyon-New York.               (Novembre)