lfrancois_de_labouchereFrançois de Labouchère comptait alors 277 heures de vol en opérations et 85 missions offensives (sans compter les missions défensives), avait remporté 4 victoires aériennes et coulé 25 bateaux,  lorsque le 5 septembre 1942, au retour d'une opération offensive sur la Baie de Somme, est disparu en combat aérien face à des FW 190. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Fils d'un officier de cavalerie, issu d'une vieille famille de noblesse protestante, François de Labouchère était né le 18 septembre 1917 à Saint-Jean-le-Vieux dans l'Ain.

Passionné d'aviation et très sportif, il a appris à piloter grâce à l'aviation populaire en 1936 et  a acquis rapidement un petit avion personnel. Il a préparé l'École de l'Air à Paris, au lycée Janson de Saillly.

Dès la déclaration de guerre de septembre 1939, il s'est engagé naturellement dans l'armée de l'air comme élève pilote. En stage à l'école de chasse n° 3 à Avord au moment de l'armistice, il a suivi la retraite de son unité jusqu'aux Pyrénées et, avec une quinzaine de camarades, a décidé de rejoindre l'Afrique du Nord où, pensaient-ils, la guerre allait se poursuivre.

François de Labouchère embarque à Bayonne sur un bateau norvégien, le Talberg, gagnant le Maroc. Finalement, à Casablanca, le petit groupe réalise que l'Afrique du Nord suivra l'armistice et embarque donc à nouveau, sur un bâtiment, l'Anadyr, qui évacuait des troupes polonaises vers l'Angleterre.

Après une halte à Gibraltar, les élèves pilotes parviennent en Grande-Bretagne début juillet 1940.

Arrivé à Londres, François de Labouchère s'est engagé dans les Forces aériennes françaises libres et estfrancois_de_labouchere_2 sélectionné pour servir comme pilote de chasse dans la Royal Air Force où il fait équipe avec son camarade Emile Fayolle.

En stage dans la RAF du 30 juillet au 10 septembre 1940, il est promu adjudant et affecté, avec Emile Fayolle, au 85 Squadron, qui rapidement se trouve en période de repos, sous les ordres du Squadron Leader Peter Townsend. Jusqu'en décembre 1940 il remplit 6 missions de guerre avant d'être muté au 249 Squadron. Il est promu sous-lieutenant le 15 mars 1941.

François de Labouchère, toujours avec Emile Fayolle, est muté quelques jours plus tard au 242 Squadron. Le 23 juin 1941, il obtient sa première victoire aérienne en abattant un ME 109.

En juillet 1941, il envisage, avec deux camarades, de survoler les Champs-Elysées à bord de trois appareils et de larguer des fumigènes tricolores le 11 novembre 1941 ; il obtient l'accord du commandement militaire britannique mais Winston Churchill y met son veto pour des raisons de sécurité.

Pour éviter d'être mis au repos, malgré la fatigue, il obtient avec quelques camarades d'être maintenu sur place, à Manston, et est affecté, le 13 septembre 1941, au 615 Squadron qui vient relever le 242. Il devient formateur, spécialiste des attaques antinavires ; il est promu lieutenant le 24 septembre 1941, une semaine après avoir abattu un second ME 109 et en avoir endommagé deux autres, dont un considéré comme détruit. Il a également à son actif l'attaque d'une vingtaine de bateaux allemands.

En novembre 1941, il rejoint les rangs du groupe de chasse "Ile-de-France" (340 Squadron) en formation en Ecosse.

Fin juillet 1942 il est l'un des premiers Français libres à recevoir la Distinguished Flying Cross. Il est promu capitaine le 1er août 1942 et prend la tête de l'escadrille "Versailles". Il participe à trois missions lors de l'opération Jubilée sur Dieppe, le 19 août 1942. Dans la journée, il abat un bombardier allemand et en endommage deux autres, mais ce succès est endeuillé par la disparition d'Emile Fayolle au cours de l'opération. Quelques jours plus tard, le 5 septembre, ce serait sont tour.

 Source: www.ordredelaliberation.fr

 

REGARDONS D’AUTRES ÉVÈNEMENTS OCORRUS EN 1942, dans le Monde en général et dans l’Aviation en particulier.

DANS LE MONDE:

 

- Bataille de Bir Hakeim. Les Français libres du général Koenig ont retardé de 16 jours 1942_1l'avance de Rommel sur Suez, permettant à la 8e armée britannique de se retrancher à El Alamein.

- Les troupes de Rommel ont enlevé Tobrouk et ont fait 25 000 prisonniers. Rommel a été promu maréchal dès le lendemain.

- À El-Alamein, les forces britanniques parviennent à arrêter l’avancée allemande en Égypte.

- Réunion secrète en Algérie française entre les généraux américains et les résistants français afin de préparer le débarquement. Le général Giraud, qui s’était évadé d’Allemagne en avril, a accepté de se rallier au projet.

- Début de la Seconde bataille d'El Alamein. La VIIIe armée britannique, commandée par le général Montgomery, a lancé une grande offensive qui commence par un intense bombardement d’artillerie et s’appuie sur une forte supériorité en matière d’armement et d’effectifs. Elle sera un des engagements décisifs du conflit. Dans la nuit du 3 au 4 novembre, les troupes de Rommel doivent se replier.

- Un gigantesque convoi a quitté les États-Unis pour se rendre en Méditerranée et participer au débarquement allié en Afrique du Nord.

- Débarquements anglo-américains au Protectorat du Maroc et en Algérie française, sous le haut commandement du général Eisenhower, et favorisé par le Putsch de la résistance. Le maréchal Pétain a ordonné aux troupes françaises de résister. La France rompt les relations diplomatiques avec les États-Unis.

- Le Congrès mexicain déclare la guerre au Japon, à l’Italie et à l’Allemagne.

- Le Brésil déclare la guerre à l’Allemagne et à l’Italie. Il est le seul pays d’Amérique latine à envoyer des troupes en Europe.

- Le traversier canadien S.S. Caribou est coulé par le sous-marin allemand U-69 lors de la bataille du Saint-Laurent.

- Roosevelt demande au Congrès le vote des crédits permettant le lancement du “Victory Program” qui prévoit un accroissement très important de la production d’armement.

- Henry Ford a obtenu le brevet de la première automobile construite avec certaines pièces en plastique. Le poids de la voiture était de 30% inférieur à celui des autres véhicules de même catégorie.

- Premier jour d'émission pour la station de radio américaine international Voice of America.

- Premier lancement réussi d'une fusée balistique : la fusée stratosphérique V2 de Wernher1942_2 von Braun.

- Bataille aéronavale de la Mer de Corail. Malgré des pertes plus lourdes que celles de l’ennemi, les Américains ont réussi à éloigner la menace d’un débarquement japonais en Australie.

- La flotte japonaise est battue par les forces américaines lors de la bataille décisive de Midway au nord-ouest d’Hawaii.

- Guadalcanal est tombé aux mains des Japonais. La marine américaine a débarqué à Guadalcanal pour le premier des débarquements contre les Japonais dans le Pacifique. De durs combats se poursuivirent pendant plusieurs mois dans la jungle de Guadalcanal, jusqu’à l’évacuation des Japonais en février 1943.

- Victoire alliée à la bataille du cap Espérance.

- Les Japonais entrent dans Manille, abandonnée dès décembre 1941 par les troupes américaines du général MacArthur.

- Les Japonais envahissent et occupent les Indes orientales néerlandaises.

- Victoire chinoise sur les Japonais à la troisième bataille de Changsha.

- Les Japonais envahissent la Birmanie et y installent un gouvernement nationaliste.

- La Thaïlande déclare la guerre aux États-Unis et au Royaume-Uni.

- Les troupes du général japonais Yamashita Tomuyoki prennent Singapour et contraignant 30 000 Britanniques à la reddition. Palembang est tombé et la flotte hollandaise est mise hors de combat.

- Le dirigeant nationaliste indonésien Ahmed Soekarno, emprisonné depuis deux ans, est libéré par les Japonais.

- Les Américains évacuent les Philippines, suite aux bombardements des japonais.

- Raid de Doolittle, premier bombardement du Japon par les forces armées des États-Unis.

- Commission constituée pour doter la langue indonésienne d’une grammaire et adjoindre au vocabulaire courant une terminologie technique et scientifique. L’interdiction du néerlandais favorisait les progrès de l’usage de cette langue.

- En Indonésie, les Japonais favorisent les plantations d’arbre à Quinquina, introduisant le soja pour l’exporter vers le Japon et maintenant la production de tabac. Les plantations de canne à sucre ont été abandonnées (la production tombe de 1 400 000 tonnes en 1938 à 84 000 en 1945), les plantations d’hévéa sont réduites de 600 000 ha à 250 000, les plantations de thé du tiers.

- Légalisation du Parti communiste d'Inde. Il prend le contrôle des syndicats étudiants et ouvriers pendant que les chefs du Congrès sont en prison. Le gouvernement britannique déclare le Congrès illégal, emprisonne tous ses chefs (dont Gandhi et Nehru) et adopte de sévères mesures de contrôle.

- Réunion à l’hôtel Biltmore de New York des organisations sionistes américaines qui adoptent un programme prévoyant notamment la création d’un État juif en Palestine.

- Conférence de Wannsee qui réunit les hauts fonctionnaires sous la présidence de Reinhard Heydrich. Il est décidé de mettre sur pied la “solution finale”, c’est-à-dire l’élimination systématique de la population juive.

- Le national-socialiste Vidkun Quisling est nommé Premier ministre en Norvège par le commissaire du Reich.

Début des gazages massifs dans le camp d'extermination de Sobibor en Pologne.

- Chute de Sébastopol au terme de plusieurs offensives lancées par les Allemands depuis le printemps. Les Allemands atteignent le Don. Les soviétiques battent en retraite.

- Départ du premier convoi de Juifs vers le camp de concentration d’Auschwitz.

- Rafle du Vélodrome d'Hiver : arrestation de plus de 12 000 Juifs à Paris.

- Déportation de 300 000 Juifs du ghetto de Varsovie vers les camps de la mort de Belsec et Treblinka.

- Un nouveau corps expéditionnaire italien de 200 000 hommes arrive sur le front russe. Il subira de lourdes pertes.

- Début de la bataille de Stalingrad. L’offensive allemande est stoppée.

- Démantèlement en Allemagne du réseau de résistance Rote Kapelle (Orchestre rouge). Animé par les communistes, il fournissait des renseignements à l’Union soviétique. Ses membres sont exécutés.

- Stalingrad est complètement encerclée par des forces allemandes.

- Mort du dirigeant communiste portugais Bento António Gonçalves au bagne de Tarrafal (Cap-Vert)

- Mouvement de grèves à Lisbonne, rapidement réprimées.

- Invasion de la zone libre française.

- Contre-offensive soviétique à Stalingrad.

- En Yougoslavie, les partisans de Tito, refoulés par une offensive allemande dans la région de Bihać, en Bosnie-Herzégovine, fondent le Conseil antifasciste de libération nationale.

- Déclaration d’Anthony Eden, ministre britannique des affaires étrangères, qui garantit officiellement la non-intervention internationale dans les affaires intérieures de l’Espagne.

- 200 000 soldats hongrois sont sur le front en Ukraine et sur le Don, avec 50 000 “auxiliaires” juifs sans armes et sans équipement d’hiver. Plus de 20 000 seront tués.

- Première exposition Mondrian à New York. Exposition “Artistes en exil” aussi à New York, avec Breton, Chagall, Ernst, Léger, Lipchitz, Masson, Matta, Mondrian, Tanguy et Zadkine.

- Les autorités allemandes font fermer à Paris une exposition de Kandinsky, qui après avoir quitté l’Allemagne nazie, doit se réfugier dans les Pyrénées. Ouverture à New York de la galerie Art of this Century. Salvador Dali, exilé aux États-Unis, publie son autobiographie “La Vie secrète de Salvador Dali”.

- Naissances : Cassius Clay (Mohamed Ali), boxeur américain ; José Cid, chanteur, pianiste et compositeur portugais ; John Irving, romancier américain ; Alain Gottvallès, nageur français ; François Léotard, homme politique français ; Samuel R. Delany, écrivain de science fiction ; Barbra Streisand, chanteuse américaine ; Paul McCartney, chanteur et bassiste britannique du groupe The Beatles ; Mouammar Kadhafi, homme d'État libyen ;  Joe Chambers, batteur de jazz américain ; Gilberto Gil, chanteur brésilien ; Eddy Mitchell (né Claude Moine), chanteur, acteur et présentateur de télé français ; Harrison Ford, acteur américain ; Henri Pescarolo, coureur automobile français ; Martin Scorsese, réalisateur américain ; Calvin Klein, couturier américain ; Jimi Hendrix, guitariste américain .

- Décès : Ernest Pérochon, écrivain français ; Jean Rameau, écrivain français ; Stefan Zweig, écrivain autrichien ; Jose Raul Capablanca, joueur d'échecs cubain ; Léon Daudet, écrivain et homme politique français ;  Alberto Franchetti, compositeur italien, appartenant à l'école du vérisme et à la Giovane Scuola.

 DANS L’AVIATION:

 - L’armée américaine a reçu ses premiers planeurs de transport, notamment les Waco CG-4 waco_-cg-4produits par Cessna.               (Janvier) 

- Hitler a remis à Adolf Galland, crédité de 96 victoires, la croix de fer avec feuilles à chêne et glaives. Inspecteur de chasse, Galland était le plus jeune général de toute l’armée allemande.              (Janvier) 

- Kuznetsov était lieutenant et il n’avait que 23 ans. Il avait décollé pour une mission en Shtourmovik et il venait de rentrer en Messerschmitt Bf 109 ! Alors qu’un combat acharné opposait ses équipiers aux chasseurs allemands, il a vu la majorité de ses amis tomber en flammes. Des chocs secouent son avion, une épaisse fumée remplit le cockpit, il est touché, l’avion brûle. Il a juste le temps de se poser et de fuir se cacher dans les taillis pour éviter l’explosion. Un bruit de moteur au-dessus de lui. Le Messerschmitt atterrit à son tour à quelques dizaines de mètres. Arme au poing, le pilote allemand se dirige vers la carcasse en feu du Shtourmovik sous l’œil médusé du jeune lieutenant. Alors que celui qui l’avait abattu poursuivait son inspection, il court, saute dans le Messerschmitt et s’envole vers sa base.                 (Janvier) 

- La fiabilité et le confort sans égal des Clipper ont séduit Winston Churchill. Pour rentrer de laboeing_B-314 Conférence des Bermudes, il a décidé de regagner l’Angleterre à bord du Berwick, un des Boeing B-314 rachetés à Pan Am par la BOAC. La compagnie anglaise l’exploitait sur les liaisons entre l’Amérique du Sud et le Royaume-Uni, via les Bermudes et les États-Unis. Sir Winston a décidé d’utiliser le Clipper plutôt que de rentrer avec la Royal Navy. L’hydravion de la BOAC a assuré ce vol transatlantique en 18 heures. Un peu avant Plymouth, le Berwick a failli être attaqué par des Hurricane qui l’avaient pris par un bombardier ennemi.               (Janvier) 

- Arrivée à Londres du général Ira C. Eaker. Il était chargé par le chef de l’état-major de l’armée de l’air américaine, le général Henry Hap Arnold, d’organiser la venue de la 8ème Air Force qui devrait être la plus grande unité de bombardement stratégique à opérer en Europe.                (Février)    

- Dans la nuit, 215 avions du Bomber Command ont bombardé les usines Renault de Boulogne-Billancourt. Les dégâts matériels ont été moyens, mais les pertes civiles se sont élevées à 486 morts et plus de 600 blessés.                (Mars) 

- Le prototype de l’hydravion hexa-moteur Potez – Cams – 160 a fait un vol d’essai entre Sartrouville et les Mureaux.               (Mars) 

- Après avoir vérifié le système Gee au-dessus de Cologne, le Bomber Command a lancé 214 bombardiers sur Lübeck. Ils ont été guidés par dix Wellington équipés du dispositif Gee. Le raid a été un succès complet.              (Mars) 

pierre_clostermann- À Londres, Pierre Clostermann, un jeune homme tout juste arrivé des États-Unis, a signé son acte d’engagement dans les FAFL.             (Mars) 

- La RAF a utilisé lors d’un raid sur Essen des bombes de huit mille livres (3  624 kg).                (Avril) 

- Les raids de représailles de la Luftwaffe, connus sous le nom de raids Baedeker (les cibles étant choisies dans le célèbre guide touristique) ont débuté par le bombardement de la ville d’Exeter.               (Avril) 

- Roosevelt a donné son accord pour bombarder Tokyo. Le succès d’un tel raid ne pouvait que rendre espoir aux Alliés, démobilisés par la maîtrise du ciel que les japonais avaient acquise. Le plan choisi consistait à faire décoller les appareils à partir de porte-avions amenés près du Japon pour bénéficier de l’effet de surprise. De  tels décollagesj représentaient un exploit jamais réalisé. Les essais ont été bien menés. Sous les ordres du lieutenant colonel J. Doolittle, l’opération a commencé très tôt le matin. À 1 000 km de Tokyo, seize B-25 Mitchell ont réussi à s’arracher du Hornet et à mettre le cap vers le Japon. Ils ont largué leurs bombes sur Tokyo à 400 mètres d’altitude sans intervention de la chasse nipponne. Kobe, Yokohama et Nagoya ont aussi été bombardés. Les B-25 ont continué vers l’ouest pour se poser en Chine. Le mauvais temps a perturbé leur arrivée et les équipages ont dû abandonner leurs appareils en vol.              (Avril) 

- En Union Soviétique, formation d’un régiment de bombardement de nuit. Le nº 588 était équipé de biplans polikarpov_po-2Polikarpov Po-2 et sa particularité était que toutes les pilotes étaient des femmes.               (Mai) 

- Le général Carl Spaatz a pris le commandement de la 8ème Air Force. Eaker a conservé le commandement des bombardiers. Les britanniques bombarderaient l’Allemagne et l’Europe la nuit tandis que lescarl_spaatz américains sortiraient le jour.              (Juin)    

- C’est le mauvais temps combiné à une grave erreur de navigation qui a amené Amer Faber à se poser sur une base anglaise avec son Focke – Wulf Fw 190. L’avion était intact et les anglais ravis de pouvoir enfin percer focke-wulf_fw190le secret de ce chasseur extraordinaire. Avec sa vitesse de 654 km/h à 6 000 m, il était de loin le plus rapide de tous. Les anglais ont découvert un système de suralimentation par compresseur centrifuge qui permettait au moteur de développer 1 200 ch à haute altitude au lieu de 800 ch.               (Juin) 

- Premier vol sans escale de New York à Foynes, en Irlande, pour le Vought – Sikorsky VS-44A Excalibur. Cet hydravion civil transportait seize passagers et assurait la liaison transatlantique pour le compte de la compagnie American Export Air Lines. En janvier, cette dernière avait obtenu de l’US Navy l’autorisation d’exploiter la ligne, sous contrat avec le Naval Air Transport Service. Dès 1939, visant le marché lucratif du transport aérien sur longue distance, elle avait commandé trois exemplaires du VS-44A. La guerre avait retardé ses projets. L’attaque de Pearl Harbour et l’engagement des Etats-Unis ont permis leur réalisation.             (Juin) 

richard_bong- À San Francisco, le sous lieutenant Richard Bong a effectué une looping autour de l’arche centrale du Golden Gate avec son P-38 et a remonté Market Street en rase-mottes, en éparpillant au passage la lessive d’une ménagère. Le général Kenney l’a condamné à refaire la lessive de la dame.              (Juillet) 

- En 60 jours, ils ont atterri 229 fois de nuit, transporté 218 tonnes de vivres et évacué 2 162 personnes. Quelques heures avant la chute de Sébastopol, les appareils d’Aeroflot ont assuré un formidable pont aérien, notamment avec des C-47 (DC-3 version militaire). Mais il y a eu beaucoup de pertes. L’Union Soviétique en avait commandé 23. L’ingénieur Lisunov a vécu deux ans à Santa Monica pour se familiariser aux méthodes de travail de Douglas. Ayant acquis la licence, Moscou construirait dans son usine 74 de ces C-47 qui porteraient le nom de Lisunov Li-2. Le premier devrait sortir des ateliers en octobre.               (Juillet) 

- Le sous-marin japonais I-25, qui croisait au large des côtes de l’Oregon, a catapulté unyokosuka_e_14y1 hydravion Yokosuka E 14Y1. Celui-ci a largué des bombes incendiaires et a déclenché quelques feux de forêt.              (Septembre) 

- À Seattle, essai en vol d’un quadrimoteur de bombardement, le Boeing XB-29. À son retour au sol, le boeing_xb-29pilote d’essais Eddie Allen a déclaré au sujet du Superfortress : «Il a volé !».               (Septembre) 

- Un communiqué militaire a consacré officiellement les qualités des Mosquito de Havilland. La veille, quatre appareils des squadrons 105 et 139 avaient détruit le quartiermosquito_de_havilland général de la Gestapo à Oslo.             (Septembre) 

- Le Lockheed C-60 FL-AXM des Lignes aériennes militaires (LAM) venait de se poser à Fort-Lamy. À son bord, deux passagers dont le général de Gaulle. Sa fierté lui avait valu de faire un vol de 12 h 40 m pour relier d’une traite  Damas au Tchad. Il ne voulait se poser sur un terrain qui ne serait pas contrôlé par ses unités. Mais il n’y en avait pas sur le trajet, aussi le colonel Lionel de Marnier n’avait pas eu de choix. Un réservoir supplémentaire a été monté derrière le poste du radio et des bidons de 18 litres furent aussi chargés à l’arrière, car le vol dépassait de loin l’autonomie du Lockheed.                (Septembre) 

- L’as allemand Hans Joachim Marseille s’est tué au retour d’une mission au-dessus d’El-Alamein. Obligé d’abandonner en vol son Bf 109, son parachute ne s’est pas ouvert.             (Octobre) 

sorcieres_de_la_nuit- Le système de radar Oboe a été utilisé en opération pour la première fois par six Mosquito. À 8 500 m d’altitude, ils ont réussi à bombarder sans visibilité et à détruire complètement la centrale électrique de Lutterade.               (Décembre) 

- Les allemands parviendraient-ils à maintenir le pont aérien qui ravitaillait leur 6ème armée encerclée devant Stalingrad ? Jamais les approvisionnements n’avaient pu dépasser la moitié des quotas prévus. Leurs pilotes devaient opérer dans des conditions atmosphériques terribles, mais surtout affronter une aviation soviétique de plus en plus efficace et qui ne cessait de se renforcer en hommes et en matériel. Un de ces pilotes était devenu célèbre. Il s’agissait d’une femme. Le lieutenant Yevdokia Berstanskaïa commandait les “Sorcières de la nuit”, une unité féminine spécialisée dans les bombardements nocturnes.               (Décembre)