PIERRE-MARCEL

LEMOIGNE

pierre-marcel_lemoigne_2Pierre-Marcel Lemoigne, aviateur et ingénieur aéronautique français, est né à Argentan (Orne) le 10 avril 1898. Décédé à Montrouge (Hauts-de-Seine) le 20 mars 1985.

Il fut successivement pilote militaire, pilote d'essai et pilote de ligne dans l'Aéropostale, dans la période entre les deux guerres. Après la Seconde Guerre mondiale, il a été ingénieur aéronautique et inventeur du parachute ascensionnel.

Avant la Première Guerre mondiale, il fut coureur cycliste. Engagé volontaire à dix-sept ans, il a été affecté en février 1916 au 121ème Régiment d'Artillerie Lourde.

Il est passé dans l’aviation en novembre 1917, en tant qu’élève pilote. Il a obtenu son brevet de pilote nº 12469 en mars 1918. Il est parti au Centre d’instruction pour l’aviation de combat et de bombardement (CIACB) de Romilly-sur-Seine en août 1918, mais ne sera pas envoyé sur le front avant l’Armistice du 11 novembre 1918. Il est affecté au Centre d'Essais de Matériels Aériens à Villacoublay trois mois après la victoire, le 3 février 1919.

 

LGL-32Après avoir quitté l’armée, il a été brièvement pilote dans l'Aéropostale en 1923/1924. Il a croisé des pilotes qui deviendront mondialement connus : Antoine de Saint-Exupéry, Jean Mermoz, Henri Guillaumet, Didier Daurat et bien d’autres.

Puis, il est devenu pilote d'essai dans les années 1930. En 1930, alors qu’il travaille chez Gourdou-Leseurre, il bat le record du monde d'altitude (11 000 m) à bord d’un LGL-32.

 

lemoigneIl a participé à des meetings aériens en Algérie française, comme celui du 3 mai 1931 à Sidi Bel Abbès, celui du 10 mai 1931 à Oran-La Sénia - où il a croisé les pilotes de voltige Michel Détroyat et Louis Rouland - ou celui du 24 mai 1931 à Noisy-les-Bains, à côté de Mostaganem.

En 1935, il a fait voler l’avion à aile télescopique à moteur Gnome et Rhône 14K de 1 000 ch. conçu par l’ingénieur russe Yvan Makhonine.

Après la Seconde Guerre mondiale, il a travaillé pour la Société nationale des constructions aéronautiques du Centre (SNCAC). Il met au point les complexes volets du prototype SNCAC NC.1080.

 

SNCAC_NCCe qui le rendra célèbre est l'invention du premier parachute ascensionnel hémisphérique à tuyère, dont les performances aérodynamiques allaient révolutionner le parachutisme sportif.

Fabriqué par la société française SEDPA (maintenant disparue) à Bergerac (Dordogne), le Lemoigne 679 A, ancêtre du parachute ascensionnel, est présenté, pour la première fois au monde, sur le terrain de La Ferté-Alais en juillet 1960, par le parachutiste d'essai Michel Tournier. Les essais d'homologation de ce parachute eurent lieu en août 1960, au Centre d'essais en vol de Brétigny-sur-Orge et il fut présenté officiellement, en novembre de la même année, au ministre des Sports de l'époque, Maurice Herzog.

Pierre-Marcel Lemoigne était chevalier de la Légion d’Honneur.

Source: Wikipédia