LOUIS GUIDON

franco_roumaineLouis Guidon, aviateur français, pionnier de l’aviation, est né à Moulins, dans l'Allier, le 15 avril 1896. Décédé à Figeac, dans le Lot, le 23 mai 1988.

Il fut pilote de ligne à la Franco-Roumaine, une des toutes premières compagnies aériennes françaises, une des compagnies à l'origine d'Air France.

Engagé volontaire durant la Première Guerre mondiale, Louis Guidon est passé au 13e régiment d'artillerie puis au 62e régiment d'artillerie de campagne avant de passer dans le 1er Groupe d'aviation en avril 1917.

En mai 1917, il rejoint l'école d'aviation militaire de Juvisy-sur-Orge où il est élève pilote. En juillet 1917, il est nommé caporal, puis sergent en août 1918. Il a terminé la guerre comme pilote de bombardier.

Après la guerre, il a fait partie de la Mission aéronautique d’Orient afin d’explorer les futures lignes aériennes. Il est entré à la compagnie Franco-Roumaine, qui deviendra la Compagnie internationale de navigation aérienne (CIDNA). Il a été d’abord affecté sur le tronçon Paris-Strasbourg. C’est là qu’il a réalisé, avec le célèbre pilote Maurice Noguès, le premier vol commercial de nuit avec passagers, le 2 septembre 1923.

CIDNAAffecté ensuite sur la ligne Bucarest-Belgrade, il y a effectué aussi le premier vol de nuit, toujours en compagnie de Maurice Noguès, le 20 septembre 1923.

Le survol de l’Europe centrale lui a réservé quelques frayeurs : un jour, volant dans les nuages au-dessus des Balkans à 1 000 mètres d’altitude, il pense être assez haut pour survoler le relief sans danger. Soudain, le sommet d’une montagne apparaît devant lui. Par chance, c’est une prairie plate et sans obstacle. À sa vitesse maximum, l’avion roule sur l’herbe durant quelques longues secondes, puis le sol se dérobe sous lui et l’avion poursuit sa route. Une autre fois, se posant par mauvais temps sur un terrain d’aviation, il percute un âne.

Après la création d’Air France, le 30 août 1933, il entre comme pilote d'essai aux usines Caudron-Renault.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, en 1944, il était en Afrique française du Nord (AFN). Il part en Syrie et au Liban avec le grade de capitaine. Il prend le commandement des écoles d’aviation françaises du Moyen-Orient.

Après la guerre, rentré en France, il devient commandant dans l’armée active. Il commande la base aérienne de Caen-Carpiquet, puis dirige le parc des expositions du Bourget.

maurice_noguesIl a été élu maire de Bagnac-sur-Célé (Lot) de 1965 à 1971. Il est mort à l’âge de 92 ans et repose dans le cimetière de Figeac.

Il était Officier de la Légion d'honneur et a reçu la Médaille de l'Aéronautique.

À l'aéroport de Paris-Le Bourget, une plaque sur la façade d'un hangar commémore le « premier vol commercial de nuit réalisé le 2 septembre 1923 par Maurice Noguès et Louis Guidon ».

Source : Wikipédia