ALFRED LEBLANC

 

alfred_leblanc

Alfred Leblanc, pionnier français de l'aviation et ingénieur aéronautique, est né à Paris le 13 avril 1869. Décédé, aussi à Paris, le 22 novembre 1921.

Il était titulaire du brevet de pilote nº 17 du 16 décembre 1909. Il a notamment occupé les fonctions de chef pilote à l’école d’aviation Blériot, avant de prendre la direction de la firme et la présidence de la Chambre syndicale des industries aéronautiques.

En 1888, il était directeur technique de la Métallurgie Victor Bidault. Comme sportif, il a participé dans la plus ancienne association de gymnastique de Paris. Puis il s’est intéressé aux ballons, devenant rapidement un champion des courses organisées par l’Aéro-Club de France.

Il est devenu l'assistant de Louis Blériot et s’est occupé de la logistique lors de la première traversée de la Manche, le 25 juillet 1909.

En 1910, il a établi un record de vitesse en parcourant 780,5 km en un temps record de 11 heures, 55 minutes et 59 secondes, soit une moyenne de 65,4 km/h.  

louis_bleriot

Le 10 juillet 1910, Leblanc a remporté le prix Michel Ephrussi de 10 000 francs, avec son Blériot à moteur Gnome, couvrant le parcours de cette course de 22,400 kilomètres en 17 minutes et 14 secondes.

Le 17 août 1910, Alfred Leblanc a remporté le Circuit de l'Est, course d’aéroplanes de 800 kilomètres en six étapes, organisée par le journal Le Matin.

Le 17 juin 1913, il a remporté le Grand Prix des ballons sphériques, avec sa passagère Mlle Marschal, artiste de l’Opéra-Comique, en volant du parc de Saint-Cloud à Great Grimsby (environ 686 kilomètres) avec le ballon Ile-de-France.  

circuit_de_l-est_1910

Pendant la Première Guerre Mondiale, il a été gestionnaire de l’usine Blériot à Suresnes. En 1919, il est devenu responsable de la Compagnie des Messageries Maritimes, compagnie aérienne créée par les plus importants fabricants d’avions français. Il était aussi responsable de la Société des Stocks qui avait comme but donner usage au grande nombre d’avions et moteurs restés en stock après la Guerre.

Emporté par une maladie le 22 novembre 1921, Leblanc repose au cimetière du Père-Lachaise, à Paris.  

alfred_leblanc_2

Ses records les plus importants, tous de 1910 : premier pilote à recevoir son permis par un examen officiel ; recordman du Monde des 100 km à la 2ème Semaine d’aviation en Champagne ; et record de vitesse sur le mile.

Alfred Leblanc était Officier de la Légion d'honneur.

 

 

Source : Wikipédia