Livre publié en 1976. Auteur William Stevenson. Éditions Stanké – Montréal (traduction de l'américain par Jean-Loup Brochet).


Il raconte tous les faits autour du détournement d'un Airbus 300, le F-BVGA d'Air France (vol AF139 du 27 Juin 1976), entre Athènes et Paris. Origine du vol : Tel-Aviv.

Après le décollage d'Athènes les pilotes ont été obligés à se diriger vers Entebbe. Les mesures de sûreté habituelles au départ de l'aéroport grec avaient été quelque peu négligées à cause d'une grève. Commandant de bord Michel Bacos.


Israël a mis sur le terrain un potentiel extraordinaire : des jeeps armées, des transporteurs d'infanterie, quatre avions de transport géants Hercule, deux Boeing 707 et un Mercedes noir que les militaires ougandais ont cru à tort appartenir au Président Idi Amin Dada.

Auteurs du détournement – un groupe, dont l'état-major était en Somalie, commandé par un couple allemand et avec l'appui tacite du président de la République ougandaise.

Opération réussie mais le raid aura fait 28 morts dont 4 pirates de l'air et 3 otages. Plus d'une centaine de blessés.

Les commandos ont neutralisé la tour de contrôle, détruit 13 avions au sol (des MiG soviétiques), pour prévenir toute poursuite aérienne, et libéré les otages les embarquant dans des C 130. Encore le temps de faire une escale au Kenya pour débarquer des blessés vers un avion hôpital qui les attendait. Retour sur Tel-Aviv.